Les plus grandes stars indiennes pour la première fois à Paris !

Dix-huit heures, devant le Grand Rex. Une foule en délire attend et s’impatiente. Pour qui ? Tom Cruise ? Non, les stars attendues ne viennent pas d’Outre-Atlantique mais d’Asie. La cérémonie d’ouverture de la Bollywood Week a rassemblé des milliers de fans venus voir, pour la première fois à Paris, les stars indiennes Preity Zinta, Rani Mukerji et Shah Rukh Khan. Commeaucinema.com ne pouvait pas rater ce grand événement !

Une soirée d’inauguration pleine d’étoiles et de musique

Les comédiens, ainsi que le réalisateur Yash Chopra étaient venus présenter Veer-zaara, très long métrage choisi pour ouvrir cette semaine indienne. Après la féérie des eaux, toute l’équipe est venue sur scène saluer la France et les Français. Un grand moment de joie mais aussi d’hystérie : le public a fait preuve d’un enthousiasme débordant qui a atteint son sommet quand Shah Rukh Khan, l’idole de Bollywood, est arrivé. L’alliance de la grâce et de la beauté de Preity Zinta et Rani Mukerji avec le charisme et l’humour de Shah Rukh Khan ont fait mouche. La femme de Yash Chopra a également chanté de sa belle voix un air du film et donnait l’eau à la bouche quant à la projection. Durant le film, les spectateurs ne manquaient pas d’applaudir les moments intenses et les danses sublimes ou de siffler les charmes des comédiens. Le Grand Rex s’était transporté, le temps d’un film, à Bombay.

Shah Rukh Khan a de quoi rendre jaloux les plus grandes vedettes américaines

Shah Rukh Khan a été la star – une habitude pour lui – de la conférence de presse où il répondait avec plaisir et humour. Il aime le cinéma, son public et son pays mais désormais : il aime la France. On peut parier qu’un accueil aussi chaleureux fera renouveler aux comédiens l’expérience, épuisante certes, mais tellement magique !

Les heures d’attente, les cris, les agitations de ceux qui avaient pu obtenir des places et les autres
malchanceux n’ont pas gâché le plaisir de voir venir les plus grandes icônes du cinéma indien à Paris. Alors que le phénomène Bollywood semblait prendre de plus en plus d’ampleur dans l’Hexagone, cette soirée a définitivement montré à quel point le public français craque pour ce cinéma plein de couleurs, de musique, de danse et de sentiments.

Bientôt en ligne, le déroulement de la Bollywood Week en détails.

Matthieu Perrin et Samya Yakoubaly (Paris, avril 2006)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter