Les TRÈS COURTS ont leur festival !

Pour fêter dignement l'arrivée des beaux jours, le 7ème festival des très courts (les 22, 23 et 24 avril à Paris et simultanément dans près de 30 villes en France et à l'étranger) va nous offrir sans aucun doute un programme très sympathique. Il présentait sa 7e édition ce matin au Forum des images à Paris. Une conférence de presse pour donner quelques petits avant-goûts de ce festival dynamique et franchement très alléchant avec la présence de quelques membres du jury : Marie-Anne Brault-Wiart, Frédéric Mayer (réalisateur de Cortex Academy (prix du public, Festival des Très courts 2004), Jean-christophe Bouvet et Sonia Jossifort.

Mais au fait : qu'est ce que c'est qu'un très court ? C'est un film qui n'excède pas trois minutes. Le but est simple : éviter les écueils, aller directement à l'essentiel. Certains y verront un pouvoir comique, tragique, choquant décuplé, et c'est vérifié lorsque l'on a la chance d'avoir vu le gagnant du Prix Public de l'an dernier « Cortex Academy ». 49 très courts, sélectionnés parmi près de 600 films, sur le critère principal : avoir une idée à faire passer, quelque chose de convaincant à dire. Pas de genres obligatoires, c'est la diversité qui l'emporte : films d'animation, documentaires, fictions français et étrangers…
Et puis simultanément, le festival se déroulera dans 30 villes en France et à travers le monde : Dakar, Genève, Gentilly, Séoul et Nancy pour ne citer qu'elles. Mêmes films, mêmes prix, mêmes émotions pour des public aux quatre coins du monde.
Les très courts seront diffusés à la suite, pendant près de deux heures et classés plus ou moins par thèmes, pour essayer de trouver un fil conducteur. Confession du jury : l'exercice sera certes très difficile, mais néanmoins agréable.
Hors compétition seront projetés d'autres très courts répartis à travers différents programmes qui dépendront des villes. À Paris, les catégories seront : les films québécois, les films en musique, « ils ont osé » (les films pas retenus en compétition, mais dont l'originalité ne pouvait pas ne pas être montrée) et enfin les animations.

Et si tout cela ne vous a pas encore convaincus (vous êtes difficiles…), Pierre Richard sera le président du jury… Alors rendez-vous fin avril !

=> Voir la fiche complète du 7e Festival Des Très Courts

S.C. (29 mars 2005)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter