Littérature et cinéma font bon ménage au box-office parisien.

Parmi la pléiade de films sortis hier sur nos écrans, ce sont trois purs produits ''made in France'' qui ont convaincu le public parisien, coiffant au poteau les Revolver, Night Watch et autres super-productions.
Pour cette première journée, Gabrielle, le dernier film de Patrice Chéreau, se hisse à la tête du classement. Ce huis clos, tiré de la nouvelle de Joseph Conrad, met en scène un couple bourgeois de la fin du 20e siècle, dont la crise existentielle a attiré 1 276 spectateurs dans la capitale. En deuxième position, on retrouve Il Ne Faut Jurer De Rien, l'adaptation très libre, et très libérée, de l'œuvre d'Alfred de Musset. 1 075 parisiens ont été séduit par le duo Jean Dujardin - Mélanie Doutey. Enfin, pour clore ce tiercé, Les Âmes Grises, adaptation du roman de Philippe Claudel (Prix Renaudot 2003) a convaincu 935 spectateurs.
Trois films français, trois adaptations littéraires. De quoi réjouir les ardents défenseurs de notre cinéma national. Mais qu'ils ne crient pas victoire trop vite, car notre trio est talonné par Revolver de Guy Ritchie et Night Watch, l'étonnant film d'horreur russe, qui enregistre un démarrage plutôt prometteur pour la suite de la trilogie.
Les autres sorties de la semaine se positionnent loin derrière ce peloton de tête. On retrouve, dans l'ordre, Jiburo, Frankie Wilde, Twist, Pleasant Days, Alice, Gigolo Malgré Lui et Galindez. Des films qui ont fait peu de promotion et qui peinent, pour l'instant, à attirer les spectateurs.

Le bilan des entrées françaises de la semaine écoulée voyait Ma Sorcière Bien Aimée en tête du box-office, suivi de Entre Ses Mains, Broken Flowers, Collision et L'Anniversaire. Un classement qui va très certainement être bouleversé par les nouvelles sorties d'hier. Reflétera-t-il le box-office parisien ? Réponse la semaine prochaine.

L.L.G. ( 29 septembre 2005 - Avec Le Film Français)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter