Luc Besson : un parrain digne de ce nom

Dans l’industrie du cinéma, on est superstitieux… Lorsque le petit protégé de Luc Besson passe derrière la caméra, c’est avec un minimum de sept chiffres pour le budget !

Le géant Besson ne fait pas les choses à moitié : lorsqu’il forme un nouveau poulain, il lui inculque certains principes. C’est ainsi que Pierre Morel a pu réaliser son premier film, Banlieue 13, en toute sérénité avec un budget confortable. Cette entrée dans le milieu lui a permis de réaliser Taken, qui sortira en février 2008 sur les écrans avec Liam Neeson (La Liste De Schindler, Batman Begins) et Maggie Grace (Lost, The Jane Austen Book Club).

A nouveau, il sera en première ligne pour la réalisation d’un thriller écrit par l’américain Daniel Silva, dont Universal a acheté les droits des sept romans qui le constitue. L’histoire met en scène un ancien agent du Mossad, le service de renseignement extérieur israélien. Un chiffre qui semble porter bonheur à Morel puisque le budget estimé est défini par « une somme à sept chiffres », qui dépasse largement le million…

Un bel avenir pour Pierre Morel, quoiqu’il arrive… Merci qui ? Merci Luc !


H.B. (03 août 2007 - avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter