La journée de mardi à Berlin

Le jury de la Berlinale a découvert mardi le mystérieux film thaïlandais Invisible Waves, réalisé par Pen-ek Ratanaruang, avec Tadanobu Asano et Gang Hye-jung.
À Macau. Un jeune chef d'entreprise, Kyoji, est contraint d'assassiner la femme qu'il aime, Seiko. Il s'exécute, mais se retrouve rapidement submergé par la culpabilité. Pour fuir ses tourments et éviter une probable arrestation, il quitte la ville et traverse la Thaïlande. Mais l'éloignement ne lui donne pas meilleure conscience. Au cours de son voyage, il se lie d'amitié avec une séduisante jeune femme, Noi, mais au fur et à mesure, Kyoji perçoit en elle un comportement étrange, et dès lors il perd confiance. Il doit désormais lutter contre la culpabilité qui le dévore, et un danger imminent qui le guette....
Pen-ek Ratanaruang, également auteur de Last Life In The Universe (2003), avoue avoir trouvé une de ses inspirations dans "les films en noir et blanc où joue Robert Mitchum". "Nous avons essayé de copier cela, nous avons tenté de faire à sa manière", a-t-il précisé lors de la conférence de presse berlinoise.

Si ce film asiatique a marqué les esprits, c'est surtout The Road To Guantanamo, de Michael Winterbottom (In This World), qui a retenu toute l'attention. Ce long-métrage est en effet le premier film américain à évoquer la fameuse prison de Guantanamo. Mi-fiction, mi-documentaire, l'histoire de trois musulmans britanniques emprisonnés à Guantanamo Bay pendant deux ans, avant d'avoir été relâchés faute de charge. Très applaudi, ce film pourrait - tout comme récemment le Bubble de Steven Soderbergh - sortir simultanément en salles, en dvd et en vod.
Deux des vrais anciens détenus de Guantanamo étaient présents à la conférence de presse après la diffusion du film à la Berlinale, où Michael Winterbottom a répété son message : "j'ai juste voulu rappeler aux gens à quel point c'est bizarre qu'un endroit comme Guantanamo existe. Avec le temps, les gens s'habituent au fait que Guantanamo existe".

=> Retrouvez toutes les infos en direct du 56ème festival de Berlin

A.C. (15 février 2006 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter