Mel Gibson (d)étonne avec son Apocalypto

Le réalisateur de La Passion Du Christ fait à nouveau parler de lui. Après la controverse sur sa version de l’Evangile, après ses arrestations musclées et ses problèmes de boisson, Mel Gibson fait la Une en enregistrant un départ éclair au top du box-office américain. Apocalypto, film d’aventure se déroulant dans la civilisation Maya, récolte 14,2 millions de dollars (une moyenne de 5,746 dollars pour chacun des 265 cinémas où il est programmé). Il y a deux ans, La Passion Du Christ avait commencé à 83,3 millions pour un résultat final de 370 millions de dollars sur le sol américain.

Un peu plus de légèreté pour le second du box-office : The Holiday de Nancy Meyers, qui réunit Cameron Diaz, Jude Law, Kate Winslet et Jack Black, a fait un score de 13,5 millions de dollars remisant les manchots danseurs d’Happy Feet à la troisième place (12,7 millions ce week-end confirmant un total impressionnant de 137,8 millions de dollars). Casino Royale n’est plus dans le top 3 mais continue d’accumuler les visiteurs et quelques 8,8 millions de dollars en plus (le résultat des quatre semaines s’élevant à 128,9 millions.)

Blood Diamond d’Edward Zwick (8,5 millions) et Enfants Non Accompagnés de Paul Feig (6,2 millions) suivent la marche pour leur premier week-end et devancent Déjà Vu de Tony Scott (6,1 millions) et La Nativité de Catherine Hardwicke (5,4 millions).

James Bond continue de briller au niveau mondial. Avec 36,2 millions de dollars récoltés en ce quatrième week-end d’exploitation, Casino Royale compte 376 millions de dollars de recettes, un très beau record qui ne bat pourtant pas encore celui réalisé par Meurs Un Autre Jour en 2002 qui le devance de 55 millions de dollars. L’agent secret peut remercier son pays natal pour ce score car c’est la Grande-Bretagne qui apporte la plus grande contribution avec 80,5 millions de dollars de recettes. Home Sweet Home…

Un box-office diversifié donc qui ravit les fans d’action, les fans d’amour - et c’est encore mieux avec la magie de Noël – autant que les fans de thriller compliqué – et c’est encore mieux quand ça se passe dans une période à laquelle on connaît rien… Un week-end riche en surprises et un lundi sous le signe de Mel Gibson.

M. B. (11 décembre 2006 – Avec Box Office Mojo)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter