Michael Moore sous pression

Le gouvernement américain enquête sur le voyage de Moore à Cuba pour une séquence de Sicko, son dernier documentaire présenté à Cannes (sortie le 19 septembre en France).

Enquête ou harcèlement ?

Le département du Trésor américain essaie de déterminer si Michael Moore a violé l’embargo sur Cuba, instauré par les autorités depuis 45 ans…
Pas besoin d’aller enquêter bien loin vu que Sicko contient une séquence tournée sur l’île, où Moore accompagne une dizaine de secouristes du 11 septembre 2001 pour qu’ils soient auscultés. Parallèlement, plus de 50000 Américains passent chaque année des vacances à Cuba, en toute illégalité.

« C’est une forme de harcèlement » a déclaré Michael Moore à la presse, tandis que son avocat expliquait que son client était victime d’un jugement discriminatoire et qu’ils allaient se battre pour « trouver qui est derrière tout cela ».
Affaire à suivre…Mais il est vrai qu’après l’Oscarisé Bowling For Columbine et la Palme d’or de Fahrenheit 9/11, l’administration Bush s’est clairement trouvé un ennemi (de plus) en la personne de Michael Moore.
Sicko, qui dénonce les travers du système de santé américain et sort sur les écrans américains le 29 juin prochain, ne devrait pas non plus être du goût de Georges Bush, qui préfère, de toutes manières, les dessins animés…

G.G (12 juin 2007 – avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter