Mort de Jean-Paul Roussillon, césarisé pour Un Conte de Noël

vendredi 31 juillet 2009 - 15:15 | Showbizz
Le comédien Jean-paul Roussillon, sociétaire honoraire de la Comédie Française est décédé aujourd'hui à l'âge de 79 ans, après avoir été hospitalisé jeudi. "Il était très malade depuis longtemps : il avait eu un cancer du poumon il y a dix ans, puis récemment une dernière opération. Il était très fatigué", a déclaré son épouse, Catherine Ferran, également sociétaire honoraire du Français.

Né en 1931, Jean-paul Roussillon était sociétaire de la Comédie Française depuis le 1er janvier 1960, avant d'y être nommé sociétaire honoraire en 1982. Lauréat de trois Molières en 1991, 1996 et 2002, il commence sa carrière cinématographique dans La Chair Et Le Diable de Jean Josipovici en 1954. Il est par la suite à l'affiche de Week-end À Zuydcoote d’Henri Verneuil (1964), Une Hirondelle A Fait Le Printemps (2001) de Christian Carion et L'Ile De Black Mor de Jean-françois Laguionie en 2004.

En 2008, on le retrouve dans Un Conte De Noël d’Arnaud Desplechin, prestation pour laquelle il remporte le César 2009 du Meilleur acteur dans un second rôle.

Réactions de Mitterrand et Muriel Mayette

Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a rendu hommage au comédien Jean-paul Roussillon, "figure emblématique de notre théâtre", "il était l'héritier d'une très grande tradition, d'une grande histoire dont il aura à son tour écrit quelques unes des plus belles pages". "Reconnu par ses pairs comme par les publics les plus larges, Jean-paul Roussillon était aussi très sollicité par le cinéma et la télévision. Comédien ou metteur en scène, sur le petit comme sur le grand écran, il excellait dans tous les répertoires", ajoute le ministre, qui salue la composition "bouleversante" de l'acteur lors de ses adieux en mai, dans la Cerisaie de Tchekhov.

Pour Muriel Mayette, administrateur général de la Comédie-Française, Jean-paul Roussillon était "un camarade d'une humilité inouïe, rare. Un travailleur. Un acharné. Un serviteur effacé des oeuvres les plus difficiles, les plus périlleuses. Effacé, mais son génie d'acteur pouvait prendre le pas sur elles et sur les textes, même ceux de Bond ou de Tchekhov. Un homme au corps rond, petit, mais une puissance de jeu effarante", ajoute Mme Mayette.

=> Toutes les infos sur Jean-Paul Roussillon

A.V. (31 juillet 2009)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter