Mostra de Venise : le ministre italien de la Culture trouve Tarantino 'snob'

jeudi 16 septembre 2010 - 19:15 | Showbizz
Le ministre italien de la Culture Sandro Bondi accuse le cinéaste américain Quentin Tarantino, président du dernier festival de cinéma de Venise, d'être "élitiste" et "snob", dans un entretien à paraître vendredi dans l'hebdomadaire Panorama.



"Tarantino est l'expression d'une culture élitiste, relativiste et snob", a déclaré M. Bondi à ce journal en estimant que "sa vision influence ses jugements critiques".

"Le résultat du festival oblige tout le monde à ouvrir les yeux et à faire un peu d'introspection", a estimé M. Bondi, considéré comme un proche du chef du gouvernement Silvio Berlusconi, qui souhaite qu'à l'avenir, l'Italie participe à la sélection des membres du jury du Festival, le plus vieux au monde.

"Comme il s'agit de fonds publics, à partir de maintenant nous voulons être impliqués dans la sélection des membres du jury", a-t-il dit à Panorama.

Sur un budget de 12 millions d'euros cette année, 7 millions étaient alloués par l'Etat italien.

Après la proclamation du palmarès le 11 septembre, Tarantino a été accusé par la presse italienne d'avoir favorisé ses amis pour les prix les plus prestigieux.

Son ex compagne Sofia Coppola a remporté le Lion d'Or du meilleur film avec Somewhere, l'un de ses amis Alex De La Iglesia a obtenu le Lion d'argent de la meilleure mise en scène pour sa Balada Triste De Trompeta tandis que Monte Hellman, cinéaste culte mentor de Tarantino et producteur de son premier film Reservoir Dogs, a obtenu le Prix spécial pour l'ensemble de sa carrière.

Parmi les membres du jury, figuraient notamment les réalisateurs Arnaud Desplechin (France), Guillermo Arriaga (Mexique) et l'Italien Gabriele Salvatores.



© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter