No Pain No Gain : Quand la testostérone veut sa part rêve américain ! (Test DVD)

lundi 20 janvier 2014 - 16:07 | Showbizz
Dans le genre gros délire musclé qui va à cent à l'heure, la comédie noire et outrancière de Michael Bay fait son effet !
Adapté d'un fait réel (si si), No Pain No Gain suit le parcours de Daniel Lugo (Mark Wahlberg), l'entraîneur d'un club de musculation qui décide que, lui aussi, a le droit de vivre le rêve américain et d'être plein aux as. Avec l'aide de deux autres bodybuildés, Adrian Doorbal (Anthony Mackie) et Paul Doyle (Dwayne Johnson), il décide donc de monter un des coups les plus stupides qui soient : kidnapper Victor Kershaw, un riche client du club (Tony Shalhoub), et le forcer à leur donner tous ses biens. Pour arriver à leur but, ils échafaudent des stratagèmes tous plus débiles les uns que les autres et, n'oubliez pas, tous vrais ! Au bout de plusieurs échecs hilarants, ils parviennent finalement à leurs fins, mais seront évidemment rattrapés par leurs propres ambitions. La vie idéalisée à l'américaine n'est peut-être pas pour tout le monde…
No Pain No Gain : Quand la testostérone veut sa part rêve américain ! (Test DVD)

Si, clairement, la subtilité n'y est pas, cette farce violente, décalée, ultra rythmée, parfois vulgaire, et réalisée pour la modique somme de 24 millions de dollars, parvient vraiment à nous faire rire de cette histoire tragique, tellement elle est excessive. Et les acteurs y sont pour quelque chose ! Entre un Mark Wahlberg au top de sa forme, Anthony Mackie et ses problèmes d'érection, The Rock, absolument divin en ancien détenu partagé entre sa foi et son amour de la cocaïne, Tony Shalhoub qui n'a juste aucune limite, et Ed Harris qui est loin d'entacher le paysage en détective surdoué, No Pain No Gain vaut le détour.

Les Bonus

Les petits plus du DVD, qui sort aujourd'hui dans les bacs, ce sont deux interviews, l'une de l'équipe, et notamment de l'auteur qui nous explique (un peu) son travail de recherche, et une autre sur Michael Bay et sa démarche. Plein de petites astuces de tournage amusantes y sont également dévoilées, et ce qui est vraiment marrant, c'est de voir que les comédiens eux-mêmes n'en reviennent pas que cette histoire se soit réellement passée.
Vous y verrez aussi les méthodes de travail du réalisateur d'Armageddon à qui le tournage de ce film tenait vraiment à coeur. En le regardant à l'oeuvre, on se rend compte que l'homme a un réel savoir-faire, et qu'au final, il n'est pas réalisateur de blockbusters pour rien !
En tout cas, après avoir vu No Pain No Gain, on se dit que c'est quand même dommage qu'il ne fasse pas plus souvent des films à petits budgets…



=> Toutes les infos sur No Pain No Gain

Julia Hu (20 Janvier 2014

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter