Oliver Stone : 'le capitalisme a empiré Wall Street 1'

vendredi 14 mai 2010 - 13:30 | Showbizz
"Le capitalisme a empiré" depuis 1987, date de la sortie de Wall Street sur les écrans, a estimé vendredi le réalisateur américain Oliver Stone, venu présenter à Cannes le second volet de cet opus qui explorait les arcanes de la finance mondiale.
Wall Street : L'Argent Ne Dort Jamais, projeté hors compétition vendredi, replonge dans le monde des traders, à l'orée de la nouvelle crise financière violente qui frappe les Etats-Unis en 2008 avant de s'étendre au reste de la planète.


On y retrouve un Gordon Gekko, interprété par Michael Douglas, qui a perdu de sa superbe. L'ancien requin de la finance, qui sort de huit ans de prison pour délit d'initié, est ruiné et surtout seul: son fils est mort d'une overdose, sa fille ne veut plus le voir.
Entre ces deux périodes, peu de choses ont changé au royaume du capitalisme, montre le film. Bien au contraire, a affirmé Oliver Stone lors d'une conférence de presse. "En 1987, je croyais que le capitalisme allait s'améliorer, s'amender mais cela n'a pas été le cas, il a empiré", a-t-il déclaré.

"Je ne sais pas si le capitalisme fonctionne, ce que je voudrais c'est qu'il y ait des réformes sérieuses qui soient appliquées", a ajouté le réalisateur dont c'est la première présentation officielle à Cannes, avant de constater: "Ceux qui gagnent de l'argent aujourd'hui, ce sont les présidents d'entreprises, les professionnels de la finance. Les travailleurs n'en gagnent pas. Il faudrait changer cela".


"La cupidité est éternelle", a jugé Michael Douglas, à ses côtés avec le reste de l'équipe du film, s'étonnant que "tant de jeunes diplômés" aient pris le chemin du personnage qu'il interprétait en 1987, "un homme qui détruisait des gens, des sociétés".

=> Toutes les infos sur Wall Street 2
=> Toutes les infos sur Cannes 2010

(14 mai 2010)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter