On a cherché le glamour à Venise… On y a trouvé un Lion gay :-)

Il est gay le Lion !

Cette année le directeur de la Mostra Marco Müller innove en créant un nouveau prix, le Queer Lion Award, qui récompense le meilleur film du festival (29 août-8 septembre) avec un personnage ou une thématique homosexuel(le) ou transgenre. En lice, douze films, toutes sections confondues, dont Sleuth de Kenneth Branagh et L'Assassinat De Jesse James d'Andrew Dominik, tous deux en compétition officielle. La Mostra emboîte ainsi le pas au festival de Berlin, où a été créé le Teddy Bear voilà déjà... deux décennies. Le Queer Lion Award sera décerné vendredi, veille de la cérémonie de remise du Lion d'or, à la Villa des Auteurs sur le Lido, par un jury présidé par l'acteur italien Andrea Occhipinti.

Moins glamour que moi tu meurs !

Cette année les acteurs de Hollywood s'acharnent à tuer leur image glamour dans les films présentés à la Mostra. L'Américaine Scarlett Johansson (absente du Lido) qui l'an dernier étincelait, un fume-cigarette au bord de lèvres incandescentes, dans son premier rôle de femme fatale avec Le Dahlia Noir de Brian De Palma, revient en modeste baby-sitter aux origines ouvrières dans Le Journal D'Une Baby Sitter de Shari Springer Berman et Robert Pulcini. Blondeur masquée par une teinture, silhouette noyée dans des vêtements informes, Scarlett met sa féminité au placard.
De son côté George Clooney joue un avocat un peu marginal, mâchoires crispées, yeux cernés et air blême, dans Michael Clayton de Tony Gilroy, tandis que la belle Charlize Theron incarne une femme policier invariablement maussade, chignon et costume-pantalon grisâtre dans Dans La Vallée D'Elah de Paul Haggis. Mais la palme revient à Adrien Brody, affublé de lunettes géantes et d'un collier, ses interminables jambes graciles dépassant d'un caleçon dans The Darjeeling Limited de Wes Anderson.

Un Palais tout neuf en 2011

La Mostra qui fête ses 75 ans cette année, a annoncé qu'un palais du cinéma tout neuf devrait remplacer en 2011 sur le Lido les infrastructures vieillissantes du doyen des festivals de cinéma.
Réalisé par le Studio 5+1 et l'architecte français Rudy Ricciotti pour un budget de 78 millions d'euros, le Palais du "réalisme magique", ouvert sur des jardins et sur la mer grâce à une structure de verre, devrait voir ses travaux débuter l'année prochaine et comprendra notamment une salle de 2.400 places.

A.C. (4 septembre 2007 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter