Palmarès de la Semaine de la Critique : Les Amitiés Maléfiques gagnant !

Un jour avant la Quinzaine des Réalisateurs et deux avant la Sélection Officielle, la Semaine de la critique a décerné ses prix ce soir à l'Espace Miramar de Cannes. Un film sort grand vainqueur : Les Amitiés Maléfiques d’Emmanuel Bourdieu, avec trois prix dont le Grand Prix. Autre film doublement primé : Pingpong de l'allemand Meike Hauck et Matthias Luthardt.




Les prix décernés à des longs-métrages

Grand prix de la semaine de la critique : Les Amitiés Maléfiques d’Emmanuel Bourdieu (France)
Avec Malik Zidi, Alexandre Steiger, Natacha Régnier, Jacques Bonnaffé, Dominique Blanc
Au moment de choisir leur vie, Eloi et Alexandre tombent sous l’influence d’André. Celui-ci devient, tout à la fois, leur ami, leur directeur de conscience, leur imprésario, leur maître à penser. Un jour, André disparaît...
Le Grand Prix de la Semaine de la Critique est décerné par la presse à l’un des 7 longs métrages de la Sélection. Les journalistes et critiques de cinéma sont invités à voter à l’issue de chaque séance. Le Prix est doté par Cinepolis d’un montant de 5 000 € remis au réalisateur. Le lauréat est invité en résidence d’écriture au Moulin d’Andé pendant trois mois et bénéficie d’une bourse d’écriture de 3 000 € de l’association Beaumarchais.
Rendez-Vous Magazine soutient la sortie du film en salle en offrant une page de publicité au distributeur.


Prix SACD : Ex-aequo Les Amitiés Maléfiques d’Emmanuel Bourdieu (France) & Pingpong de Meike Hauck et Matthias Luthardt (Allemagne)
Paul, 16 ans, débarque chez son oncle sans y avoir été invité. Ayant perdu récemment son père, il est à la
recherche d’un monde idéal et s’immisce dans la famille apparemment parfaite. Après l’avoir rejeté, Anna, sa tante, se rapproche de lui. Paul est attiré par elle. Ce n’est que trop tard qu’il réalise qu’il est sous contrôle, complètement à sa merci. La souffrance de Paul le pousse à un acte de désespoir.

Prix Acid : The Bothersome Man de Jens Lien (Norvège)
Avec Trond Fausa, Aurvag Petronella Barker, Per Schaanning, Birgitte Larsen
Un homme se réveille dans un autobus. Il ne sait ni d'où il vient ni où il va. L'autobus s'arrête à une vieille station- service. Andréas, 42 ans, y est accueilli par un petit homme amical qui le conduit en voiture vers une ville. Tout a été préparé pour son arrivée : emploi, vêtements et appartement.
Dans cette ville, il y a quelque chose d'étrange. Les gens semblent éteints. Des gestionnaires, sorte de gardiens omniprésents, rangent et cachent tout ce qui n'a pas sa place dans la bonne marche de la ville. Confronté à un monde où l'on ne parle qu'amicalement d'aménager et décorer son intérieur, Andréas se sent de plus en plus mal à l’aise. Il tente de s'enfuir mais la ville est sans issue.
Jury : Béatrice Champanier, Marina Déak, Joseph Morder, Pierre Schoeller et Claude Duty (réalisateurs membres de l’Acid). Le Prix est attribué à un long métrage. Le film primé bénéficie du soutien de l’Acid (Agence du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) pour sa distribution.

Prix OFAJ de la (toute) jeune critique : Pingpong de Meike Hauck et Matthias Luthardt (Allemagne)
Les lycéens français et allemands participant à la (Toute) Jeune Critique attribuent un Prix à leur long métrage préféré. L’OFAJ offre au lauréat un espace publicitaire dans le Film Français pour annoncer le Prix.

Grand rail d’or : Les Amitiés Maléfiques d’Emmanuel Bourdieu (France)
Depuis 1995, un groupe de cheminots cinéphiles assiste aux projections de la Semaine et décerne le Grand Rail d’Or du meilleur long métrage.

Les prix décernés à des courts-métrages

Grand Prix Canal+ du meilleur court métrage : Kristall de Christoph Girardet et Matthias Müller (Allemagne)
Les programmes courts de Canal+ achètent les droits du film primé pour diffusion à l’antenne. Le lauréat bénéficie également d’une résidence d’un mois au Moulin d’Andé.

Prix découverte Kodak du meilleur court métrage : Printed Rainbow de Gitanjali Rao (Inde)
Jury : Christophe Ruggia (réalisateur), Isabelle Grellat (productrice), Serge Kaganski (journaliste critique/), Salomé Stévenin (actrice), Eliette Abécassis (écrivain) et Christophe Offenstein (chef opérateur) . Le Prix est doté d’un montant de 3 000 € en pellicule.

Prix Grand Cru : Something like that d’Esmir Filho (Brésil)
Pour sa première édition, le Grand Cru récompense le meilleur scénario du court et moyen métrage de la Sélection. DTS dote le Prix de 2 000 € au lauréat. L’auteur primé bénéficie d’une place dans un atelier d’écriture européen.

Prix OFAJ de la (toute) jeune critique : ex-aequo Printed Rainbow de Gitanjali Rao (Inde) et Iron Hiroyuki Nakano (Japon)
Les lycéens français et allemands participant à la (Toute) Jeune Critique attribuent un Prix à leur court métrage préféré.

Petit Rail d’or : Printed Rainbow de Gitanjali Rao (Inde)
Depuis 1995, un groupe de cheminots cinéphiles assiste aux projections de la Semaine et décerne le Petit Rail d’Or du meilleur court métrage.

A.C. (26 mai 2006)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter