Precious, un petit bijou (Test Blu-Ray)

mardi 15 novembre 2011 - 14:32 | Showbizz
Voici que, près de deux ans après sa sortie en salles (mars 2010), le film choc aux deux Oscars de Lee Daniels, Precious, se retrouve dans les bacs à DVD et Blu Ray. Enfin.


Adapté du roman à succès Push, Precious, c'est d'abord l'histoire éponyme d'une adolescente pauvre, obèse, analphabète, qui vit en compagnie d'une mère complètement dérangée et agressive. Celle-ci ose lui reprocher de s'être faite violer par son propre père, qui lui a donné deux enfants et s'est enfui. Bon, tout de suite, ça fait un peu trop lourd. Et pourtant, à sa propre image, la vie de Precious est lourde de drames, si absurdes et intolérables qu'il paraissent impossibles.

Malheureusement, le film pointe du doigt des réalités, des tragédies de la vie quotidienne cachées par des surfaces en béton. Car cette jeune-fille est celle que l'on croise au coin d'une rue sans y faire attention, celle qui porte silencieusement ses malheurs et sa colère. C'est donc là une analyse et une critique fine de la société. Pas moralisateur, mais démoralisateur.


Entrée dans une école alternative composée uniquement de filles afin d'apprendre à lire et à écrire, Precious apprend alors aussi à s'ouvrir au monde, à aimer et assumer ses problèmes avec force. Et là le film prend toute sa splendeur. En accompagnant cette enfant dans son processus pour devenir une adulte, il sort des dérangeants sentiers du "malheur pour le malheur" sans jamais tomber dans le tire-larmes et les bons sentiments faciles. Il est possible de faire face, il est possible de faire du mieux que l'on peut, tant que l'on avance, tout en gardant sa dignité. Que c'est beau.

Surtout, le film est porté - je dirais même transcendé - par des actrices formidables : Gabourey Sidibe dans le rôle de Precious, incroyablement juste, Mo'Nique, la mère extraordinairement infecte, la gentille prof Paula Patton, et même Mariah Carey, méconnaissable dans son rôle d'assistante sociale dépassée, sans une goûte de maquillage, sans mini-robe, et surtout, sans micro. Ouf.


Ainsi, malgré une mise en scène parfois nerveuse avec trop d'effets de style, cette histoire terrible nous prend au coeur, car elle porte en elle des sujets universels.

Le Blu-Ray

Gorgé de Bonus, le Blu-Ray nous régale d'interviews diverses et variées de Sapphire, l'auteur du livre, du réalisateur, des acteurs et des producteurs, dont Oprah Winfrey, qui nous permettent de mieux comprendre l'impact du film. Ajoutons à cela un grain de sel non négligeable, l'essai de Gabourey Sidibe, déjà impressionnante, et une scène coupée intéressante. Enfin, pour le dessert, une petite surprise, où l'équipe du film (dont Lenny Kravitz !) rencontre Laurent Weil - le spécialiste cinema de Canal + - juste avant les Oscars.

Pour finir, disons le clairement, on ne sort pas indemne de Precious. Certes, c'est dur, et triste, et malheureux, et difficile, et sinistre et... Bref. Mais il change ne serait-ce qu'un peu notre vision sur le monde, faisant enfin voir ce que l'on refuse d'admettre. Se dire que tout ce qui lui arrive est inspiré d'histoires vraies. Se dire qu'on peut toujours s'en sortir, et avoir de l'espoir, enfin. Un film précieux.


=> Toutes les infos sur Precious

Bruna Fernandez (15 Novembre 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter