Prison ferme pour John McTiernan

Le réalisateur américain a été condamné à quatre mois de prison ferme dans le cadre d’une affaire d’écoutes téléphoniques illégales qui secoue la capitale du cinéma.

En avril 2006, McTiernan avait reconnu avoir menti au FBI lors d’un interrogatoire sur son implication dans « l’affaire Pellicano », du nom d’un détective privé employé par de grands noms d’Hollywood (Michael Jackson et Elizabeth Taylor entre autres) et accusé d’avoir mis sur écoute plusieurs acteurs et décideurs de La Mecque du cinéma pour le compte de ses clients.

John Mctiernan – réalisateur de Piège De Cristal, Une Journée En Enfer avec Bruce Willis, Thomas Crown avec Pierce Brosnan – a reconnu avoir employé Anthony Pellicano en 2000 pour placer sur écoute Charles Roven, producteur du film Rollerball, sorti en 2002. Le cinéaste est le quatorzième inculpé dans ce scandale des écoutes téléphoniques, dans lequel le détective fait l’objet de 110 chefs d’inculpation. McTiernan, qui a plaidé coupable, a également été condamné à payer une amende de 100 000 dollars et devra passer deux ans en liberté surveillée après sa sortie de prison.

Le détective privé a notamment été inculpé pour extorsion, écoutes illégales, association de malfaiteurs et accès illégal à des informations gouvernementales. Pellicano, qui a choisi de plaider non coupable, devrait prochainement affronter un long procès. En 2006, alors que ce dernier venait déjà de purger une peine de trente mois de prison pour possession d’armes illégales, le parquet fédéral avait déclaré que le détective avait illégalement placé sur écoute les acteurs Sylvester Stallone et Keith Carradine, ainsi que le producteur Aaron Russo. Pellicano est également soupçonné d’avoir espionné des journalistes pour le compte de ses clients et d’avoir versé des pots-de-vin à des policiers et des employés de compagnies de téléphones pour obtenir des informations confidentielles

Pour toutes ces accusations, Anthony Pellicano encoure plusieurs peines pouvant aller jusqu’à vingt ans de prison.

E.P. (25 septembre – AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter