Prisoners : Captivant (Test DVD)

mardi 11 mars 2014 - 17:46 | Showbizz
C'est LE thriller de l'année 2013, et sans doute le meilleur jusqu'au prochain exploit exceptionnel d'un réalisateur. Mais la tâche ne sera pas si aisée, Denis Villeneuve a mis les bouchées doubles pour donner à Prisoners tous les ingrédients du succès.

Avec pour base un scénario complexe, de Aaron Guzikowski, qui fait sans conteste écho à ses prédécesseurs tels que Seven ou encore Zodiac, une mise en scène très soignée appuyée par des effets techniques efficaces, le réalisateur canadien va de prouesse en prouesse. Abordant le thème toujours sensible du kidnapping de jeunes enfants, Denis Villeneuve ne tombe jamais dans le pathos, et fait oublier quelque peu le ton sordide de cette affaire captivante, riche en tension et en émotion. Mais aussi, la force du scénario tient au travail minutieux des personnages, et principalement des figures paternelles qui, impuissantes, veulent se faire justice et, font ressortir leur instinct primaire, leur côté animal pour retrouver la chair de leur chair. Le perfectionnement est admirable autant que la prestation de la distribution "overcast" de Prisoners.

En tête de liste, Hugh Jackman, en bon père de famille, bon chrétien, bon travailleur, bon samaritain qui joue toujours sur la corde sensible en vacillant entre l'agressivité et la douceur, les deux visages qu'il montre en public et en famille. Suivi de près par Jack Gyllenhaall, méconnaissable. En officier de police rustre, il livre une performance magnétique qui marque l'une de ses meilleures interprétations. Suivent les seconds rôles tout aussi poignants grâce à Maria Bello, Terrence Howard, un extraordinaire Paul Dano (qui aime décidément les rôles alambiqués depuis There Will Be Blood), Melissa Leo tout en retenue et la force de Viola Davis. Des acteurs extraordinaires que l'on retrouve dans les bonus et le making-of du DVD où le réalisateur comme les acteurs livrent leurs impressions sur le scénario et la construction de leurs personnages.
Tous incarnent les différents degrés de sensibilité qu'implique l'intrigue, et tous emportent le spectateur dans leur émoi et leur bouleversement.

Une histoire intense et forte renforcée par une image sombre et sobre, où les contrastes ont la part belle, et où tous les plans trouvent une place nécessaire dans ce long-métrage de génie. Un labyrinthe qui ne laisse pas de tout repos, mais s'y essayer c'est l'adopter. Une fois entrés, il vous sera difficile d'en sortir...


L'histoire de Prisoners :
Dans la banlieue de Boston, deux fillettes de 6 ans, Anna et Joy, ont disparu. Le détective Loki (Jake Gyllenhaal) privilégie la thèse du kidnapping suite au témoignage de Keller (Hugh Jackman), le père d’Anna. Le suspect numéro 1 est rapidement arrêté mais est relâché quelques jours plus tard faute de preuve, entrainant la fureur de Keller. Aveuglé par sa douleur, le père dévasté se lance alors dans une course contre la montre pour retrouver les enfants disparus. De son côté, Loki essaie de trouver des indices pour arrêter le coupable avant que Keller ne commette l’irréparable…Les jours passent et les chances de retrouver les fillettes s’amenuisent…



=> Toutes les infos sur Prisoners

Lysiane Tréguier (11 mars 2014)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter