Rien à déclarer dépasse les 300 000 entrées dès le premier jour

jeudi 3 février 2011 - 17:07 | Showbizz
Rien À Déclarer, la comédie de Dany Boon sur la fin de la douane franco-belge, a dépassé les 300 000 entrées lors de la première journée d'exploitation nationale, annonce jeudi Pathé Distribution.
Selon les chiffres communiqués par le distributeur, le film sorti mercredi dans toute la France sur 1 036 copies, a réalisé 301 089 entrées, en comptant les avant-premières.



Rien À Déclarer était sorti avec une semaine d'avance dans le nord ainsi qu'en Belgique.

"On a fait plus de 300 000 entrées, en France, le premier jour, c'est énorme. Ca fait un peu plus de 50% des Ch'tis. C'est très bien", s'est félicité Dany Boon sur RTL.

"On fait un film, on bosse trois ans dessus, il sort et tout se décide le mercredi: c'est une journée très dure", a-t-il poursuivi en confiant que "le soir, effectivement, on était très heureux et on a fait un peu la fête".

Interrogé sur les critiques, parfois peu amènes, qui ont accueilli son film, le réalisateur et comédien a voulu relativiser: "Ce ne sont pas les critiques qui font que les gens vont dans les salles (...). Sincèrement, ça ne me dérange pas et je pense que je paye un peu les 20 millions de gens et le triomphe des Ch'tis".

"Quand on fait de la comédie en France, c'est toujours délicat. J'avais déjà de très mauvaises critiques sur les Ch'tis quand il est sorti (...) Là aussi c'était très agressif avec les gens de la région mais au bout du compte le film a trouvé son public et apparemment c'est pareil pour Rien À Déclarer", a-t-il ajouté.

=> Toutes les infos sur Rien à déclarer

(3 Février 2011 - AFP)

© 2011 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter