Ryan Gosling, pied au plancher dans Drive (Test DVD)

jeudi 9 février 2012 - 10:14 | Showbizz
Au programme des sorties DVD et Blu-Ray, cette semaine, vous trouverez dans les bacs l'excellent Drive de Nicolas Winding Refn. L'occasion de revenir sur ce film, sorti dans nos salles obscures en Octobre dernier.


C'est l'histoire d'un As du volant, solitaire, discret et peu causant qui, à première vue, semble sans histoire. En apparence seulement, car le jeune homme, dont on ignore tout jusqu'à son nom, mène en réalité une double vie. Mécano et pilote cascadeur pour les besoins du cinéma hollywoodien le jour, il sert de chauffeur aux truands de la cité des anges, qui commettent casses et divers larcins nocturnes. Le processus est toujours le même, les malfrats doivent se plier à sa ligne de conduite : il ne porte pas d'arme, il ne participe pas aux cambriolages. Il se contente juste de les conduire après leur avoir accorder un certain temps, bien défini, pour commettre les délits. Parce qu'il est le meilleur pilote qu'il connaisse, son manager, Shannon, envisage de le faire participer à des courses professionnelles de stock-car. Pour cela, il persuade Bernie Rose, un membre de la pègre locale, d'investir dans un véhicule. Celui-ci accepte à la condition qu'il puisse également y associer son bras droit, un certain Nino.

Un beau jour, notre as du volant rencontre sa voisine de palier, Irène, maman d'un petit garçon. Et si l'on en croit l'intensité des regards des deux jeunes gens, c'est le coup de foudre. Petit à petit, des sentiments amoureux naissent. Ni l'un ni l'autre n'ose franchir le pas, et pour cause, Irène est mariée à Standard, qui purge une peine de prison. A partir de là, le film prend sa vitesse de croisière. A peine sorti de prison, le mari d'Irène doit s'acquitter d'une dette et se retrouve dans l'obligation de participer à un braquage, sans quoi sa femme et son fils risqueraient de gros problèmes... Très attaché à Irène et au petit Benicio, le "Driver" décide de venir en aide à Standard. Mais, très vite, les choses tournent mal et une course poursuite s'engage, pied au plancher dans les bas fonds de la mégapole californienne...


Même si la première demi-heure est quelque peu longuette, le scénario, riche en rebondissements et la mise en scène, vraiment soignée, sont très efficaces. Le mélange des genres est ici intelligent, incroyablement bien dosé et tout simplement bluffant. Parfois, le thriller accorde une place à un romantisme sans mièvrerie, qui s' exprime par un jeu de regards et de gestes échangés par Ryan Gosling et Carey Mulligan, qui campent respectivement les rôles du chauffeur et d'Irène. De l'action ? Drive n'en manque pas en proposant des courses poursuites assez spectaculaires. Ajoutons, à cela une pincée de gore dans les exécutions, sans oublier une légère pointe de mélancolie dans les yeux du pilote et on obtient un film dynamique qui flirte avec la perfection appuyé par une bande son très années 80 qui colle bien à l'ensemble. Le casting est lui aussi très impressionnant, les acteurs, Ryan Gosling en tête, sont fabuleux, chacun apportant sa petite touche qui contribue à la réussite du film.

Le DVD :

En ce qui concerne les bonus, on retrouve un making of d'une quinzaine de minutes dans lequel les acteurs et certains techniciens évoquent leurs sentiments sur le film. À signaler également la présence d'une interview du réalisateur Nicolas Winding Refn (26 minutes) et d'une BOF (signée Kavinsky) à télécharger ainsi que divers bandes-annonces.


=> Toutes les infos sur Drive

Jean-Emmanuel Keller (9 Février 2012)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter