Sans identité : préparez-vous à avoir le souffle coupé (test DVD)

mardi 19 juillet 2011 - 14:36 | Showbizz
Le jeune réalisateur espagnol Jaume Collet-serra (à qui l’on doit le récent film d’épouvante Esther) est de retour pour nous offrir un thriller bien ficelé avec un Liam Neeson au top de sa forme.

Un film qui fait office d’exception

Le professeur Martin Harris se rend à Berlin, avec son épouse, afin de rejoindre une conférence très importante. Seulement lorsque celui-ci décide de faire un détour en taxi pour retrouver une mallette oubliée à l’aéroport, il est victime d’un accident de la route lui causant un traumatisme crânien. Quatre jours plus tard, Martin se réveil à l’hôpital et réalise que sa femme n’a aucune idée de l’endroit où il se trouve. Lorsqu’il la rejoint enfin, celle-ci assure ne jamais l’avoir vu de sa vie. Le professeur Harris découvre alors que celle à qui il fut marié des années durant ignore qui il est et qu’un autre homme prétend être le vrai Martin Harris à ses côtés. Débute alors une longue course pour la vérité…

Après un très cliché mais plutôt réussi Taken, Liam Neeson est de retour pour un nouveau thriller haletant dans lequel il va, par tous les moyens, tenté de prouver son identité.
Au premier abord, l'on s’attend à visionner un énième film d’action dans lequel le personnage tue tout ce qui bouge et donne des coups de savates. Heureusement, Jaume Collet-serra s’est rappelé que le spectateur ne se contente pas de si peu et qu’un film est encore plus attirant lorsque celui-ci est accompagné d’un scénario machiavélique.


Pari tenu, pari réussi… Puisque vous aurez beau croire que vous savez ce qui va arriver, chaque fois l’histoire vous surprendra par un retournement de situation complètement inattendu jusqu’au dénouement : moment de grâce du film. De la nouveauté, on en voulait, on en aura. Alors accrochez-vous. Courses-poursuites, accidents, combats, manipulation, trahison… tout est là !
Chapeau également à un Liam Neeson qui joue parfaitement les hommes désemparés mais plus intelligent que les autres. On prend un grand plaisir à le redécouvrir dans des rôles (pardon des mots) de trentenaire dans un corps de quinqua, mais pas une seconde, on imagine un autre comédien prendre sa place. Ca lui va tellement bien qu’on se réjouit de l’annonce du prochain Taken 2.


Des suppléments légèrement superflus

Comme tout bon film d’action, Sans Identité n’échappe pas à la règle de la promo en veux-tu en voilà qui malheureusement s’insinue dans le moindre petit making of ou interview du DVD, ce qui rend un tout très répétitif et digne d'une vraie publicité martelante.
Pour résumé, en guise de bonus, vous sont offerts un (assez court) documentaire sur l’histoire du film, les coulisses du tournages, et plusieurs interviews des comédiens et de l’équipe du film. Dommage que ceux-ci sonnent répétitifs… Néanmoins, on ne se lasse pas de voir les coulisses d’un tournage d’action avec des pneus qui crissent, des voitures qui partent dans tous les sens et des scènes de combats spectaculaires !


=> Toutes les infos sur Sans identité


Audrey Soto (19 juillet 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter