CommeAuCinema

Saturn Awards 2012 : Le palmarès

Melancholia et Take Shelter permettent à Kirsten Dunst et Michael Shannon de décrocher les prix d'interprétation pour ces Oscars en matière de fantastique.


Pour la 38e fois, l'Académie de la science-fiction, de la fantasy et du film d'horreur a salué les meilleurs représentants de ces genres sur grand et petit écrans. Kirsten Dunst s'est vu décerner le Saturn Award de la meilleure actrice. Michael Shannon a décroché l'équivalent masculin, pour son rôle habité dans Take Shelter, film sensation de Jeff Nichols, également récipiendaire du trophée du meilleur scénario. Emily Blunt (L'Agence) et Andy Serkis (La Planète Des Singes : Les Origines) ont brillé chez les seconds rôles.

La Planète des singes et Super 8 au firmament

Succès surprise de l'été 2011, La Planète Des Singes : Les Originesa glané trois trophées. Outre le prix d'Andy Serkis, le long métrage a obtenu les Saturn Awards des meilleurs effets spéciaux et du meilleur film de science-fiction. Super 8 récolte lui aussi trois récompenses, dont meilleure musique et meilleur réalisateur, pour JJ Abrams.

L'Académie des Saturn Awards a par ailleurs remis le prix du meilleur thriller/film d'horreur à Millenium, Les Hommes Qui N’aimaient Pas Les Femmes version David Fincher. Mission : Impossible - Protocole Fantôme et Harry Potter Et Les Reliques De La Mort - 2ème Partie ont reçu, respectivement, les prix du meilleur film d'action et du meilleur film fantastique.

Breaking Bad s'illustre sur le plan télévisuel

Elue meilleure série du câble,Breaking Bad a collecté deux autres récompenses, grâce aux talents de Bryan Cranston (meilleur acteur) et Aaron Paul (meilleur second rôle masculin).Fringe fait coup double avec un trophée de la meilleure actrice pour Anna Torv, mais aussi le disputé Saturn Award de la meilleure série. Les zombies de The Walking Dead ont permis à cette adaptation de BD de recevoir le titre de meilleur minisérie ou téléfilm.

(27 Juillet 2012 - Relax News)



Sélection d'articles sur le même thème :

Vos commentaires