Scorsese et Allen soutiennent Polanski

mardi 29 septembre 2009 - 12:15 | Showbizz
Depuis son arrestation surprise samedi soir à Zurich, les manifestations de soutien à Roman Polanski se multiplient... Et la pétition internationale demandant la mise en liberté du cinéaste a été signée mardi par trois nouveaux grands noms du 7ème Art : Woody Allen, Martin Scorsese et David Lynch...

Mis en ligne sur le site de la SACD après avoir circulé dès dimanche soir, ce texte avait été paraphé mardi à la mi-journée, par quelques 110 personnalités comme Darren Aronofsky, Luc Dardenne et Jean-pierre Dardenne, ou Terry Gilliam. Les signataires y jugent "inadmissible qu'une manifestation culturelle internationale, rendant hommage à l'un des plus grands cinéastes contemporains, puisse être transformée en traquenard policier".

Roman Polanski

"Les festivals de cinéma du monde entier ont toujours permis aux oeuvres d'être montrées et de circuler et aux cinéastes de les présenter librement et en toute sécurité, même quand certains États voulaient s'y opposer" disent-ils.

La justice suisse a annoncé avoir reçu mardi une plainte du cinéaste franco-polonais Roman Polanski contre son extradition aux Etats-Unis, son avocat indiquant à l'AFP avoir demandé sa mise en liberté via ce recours.

Pour rappel, le cinéaste, âgé de 76 ans, Palme d'Or à Cannes en 2002 et Oscar du meilleur réalisateur en 2003 et pour Le Pianiste, a été arrêté samedi soir à sa descente d'avion à Zurich, ville où il devait recevoir un prix pour l'ensemble de son oeuvre lors d'un Festival.

=> Toutes les infos sur Roman Polanski
=> Toutes les infos sur Martin Scorsese
=> Toutes les infos sur Woody Allen

A.V. (29 septembre, avec AFP)


© 2009 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter