Second Life, quand la vie virtuelle rattrape la réalité...

Un véritable phénomène !!

Second Life, développé par Linden Lab en 2003, est le jeu de rôle des temps modernes. Difficile de passer à côté.
Petit rappel tout de même, ce monde virtuel est une simulation de société permettant de vivre une seconde vie. Le territoire vierge à l’origine est confié à ceux appelés les résidents (les joueurs) qui peuvent créer différents lieux, issus d’endroits réels ou sortis tout droit de leur imagination. Chaque résident de ce monde peut acquérir et même créer du contenu (bâtiments, véhicules, vêtements…).
Second Life est un véritable espace de vie où chacun endosse un nouveau rôle –en créant son propre avatar-, celui qu’il aimerait jouer dans la vraie vie. On peut y faire des rencontres, ses courses, aller à des concerts, inviter des amis à la maison…
Les chiffres parlent d’eux-mêmes, mais il faut les prendre avec des pincettes car leur fiabilité (due à l’accès gratuit de ce nouveau monde) n’est pas total et la formule de calcul reste assez floue. On compterait cependant 2,6 millions d’inscrits depuis la création du jeu.

Les entreprises montent au créneau

Second Life est très vite devenu bien plus qu’un jeu en ligne. De phénomène de société il s’est transformé en véritable phénomène d’entreprises.
En effet, les industriels, mais aussi les organisations de tout genre, se sont installés au cœur de Second Life. Les exemples sont nombreux.
Paris Match y a organisé un débat entre les deux tours des élections présidentielles, avec l’avatar de Thomas Hollande (fils de Ségolène Royal et François Hollande) pour invité.
L’Oréal Paris a aussi intégré la toile. Afin de promouvoir son image, la marque a organisé le premier concours de beauté virtuel.
Même des organisations telles que RSF (Reporters Sans Frontières) se sont lancées dans l’aventure. RSF a créé son propre bâtiment au cœur de Second Life autour duquel se trouvent les panneaux des 34 prédateurs de la liberté de la presse dans le monde.

Frontière très mince entre monde réel et monde virtuel

Parmi les entreprises implantées dans Second Life, on peut noter Vedior, spécialisé dans le recrutement des cadres. Via le jeu, Expectra (filiale du groupe Vedior) a installé une agence s’occupant d’accueillir ceux qui viennent déposer leur CV. Elle a aussi lancé plusieurs chasseurs de tête à travers le monde virtuel.
Second Life ouvrirait-il un nouveau mode de recrutement ? Trouver du boulot dans la vie réelle par le biais du monde virtuel. Serait-ce là la clé ?

Le cinéma est aussi de la partie. La Sundance Channel a introduit une salle de projection au sein de Second Life. Des films de notre monde réel y sont diffusés, mais côté droits d’auteur, tout n’est pas encore très clair.

Alors Second Life, grand phénomène de société ? Véritable monde parallèle ? ou simple bulle qui, avec le temps, finira par éclater ?

M.P (21 juin 2007)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter