Sharon Stone, non désirée en Chine

On a beau être belle, objet de fantasmes à 50 ans, avoir un QI surdéveloppé, être l’égérie de Dior… On a beau, tout simplement, s’appeler Sharon Stone… Et on peut encore faire des gaffes diplomatiques éclatantes. L’actrice américaine est en effet persona non grata du prochain Festival international du Film de Shanghaï (SIFF).

La raison d’une telle éviction ? Il faut aller la chercher à Cannes. Pendant le Festival de la Croisette, Sharon Stone avait suggéré que le séisme du 12 mai en Chine, qui a tué plus de 69 000 personnes, pouvait être la conséquence d’un mauvais « karma » lié à la politique de Pékin au Tibet. Des paroles impromptues qui ont profondément choqué l’opinion publique chinoise.
« Elle aurait dû respecter les sentiments du peuple chinois et montrer de la compassion pour ceux qui ont souffert du tremblement de terre », a expliqué la responsable du Festival chinois.

Résultat : pas d’invitation pour la star de Basic Instinct. Pire, Sharon Stone a provoqué un vrai tsunami (sans faux jeu de mots) protestataire au pays du soleil levant, poussant du coup la filiale locale de Christian Dior, dont elle est l’une des ambassadrices publicitaires, à présenter des excuses et à « s’inscrire en faux contre ses remarques à l’emporte-pièce, irréfléchies. »

De son côté, l’actrice a admis au New York Times que ses propos l’avaient fait passer pour une « complète idiote » mais a nié avoir présenté des excuses comme Dior-Chine l’avait annonçé. « Je ne vais pas présenter d’excuses. Certainement pas pour quelque chose qui n’est ni vrai ni réel. », a-t-elle déclaré au NYT.

La 11ème édition du SIFF, l’une des plus importantes manifestations du cinéma en Asie, qui aura lieu du 14 eu 22 juin, ne sera donc pas éclairée par la « sex-symbol » américaine. La prochaine fois, Sharon, tourne au moins sept fois ta langue avant de parler. Ou, révise tes instincts…

F.D. (Le 04 juin 2008 – Avec Relax News)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter