Sir Alan Bates a tiré sa dernière révérence

L’acteur britannique, Alan Bates, est décédé à l’âge de 69 ans des suites d’un cancer du foie. Il laisse derrière lui un parcours de comédien et d’acteur exemplaire.
Alan Bates est né le 17 février 1934 au sein d’une famille du Derbyshire, région à laquelle il était resté très attaché. Son père était agent d’assurances et sa mère femme au foyer. Dès l’âge de 11 ans, il a su qu’il voulait être comédien. Après avoir pris des cours avec un professeur d’arts dramatiques, il est sélectionné par l’Académie royale d’arts dramatiques à Londres où il débute dans le théâtre classique dès les années 50. Il devient ensuite membre de l’English Stage Company au Royal Court Theatre. Il a joué depuis aussi bien des auteurs classiques que modernes : Shakespeare, Tchekhov, Ibsen, Strindberg, Pinter, Stoppard. Il a remporté le Tony Award du meilleur comédien pour son rôle dans la pièce d’Ivan Tourgueniev “Fortune’s Fool”.
Sa riche carrière cinématographique comprend des films comme L'Homme De Kiev de John Frankenheimer, pour lequel il a été nommé à l’Oscar en 1968, LE CABOTIN de Tony Richardson, dans lequel il a débuté en 1960, ou encore Le Vent Garde Son Secret de Bryan Forbes, Un Amour Pas Comme Les Autres de John Schlesinger, Le Deuxieme Homme de Sir Carol Reed, The Caretaker et Tout Ou Rien de Clive Donner, Zorba Le Grec de Michael Cacoyannis, Georgy Girl de Silvio Narizzano, Loin De La Foule Déchaînée de John Schlesinger, Haut Les Mains de Jerzy Skolimovski, Love de Ken Russell, avec Glenda Jackson et Oliver Reed.
Dans les années 70, il est l’interprète des Trois SŒurs de et avec Laurence Olivier, Le Messager de Joseph Losey, La Femme Libre de Paul Mazursky, Le Cri Du Sorcier de Jerzy Skolimovski, Grand Prix du Jury à Cannes, The Rose de Mark Rydell, avec Bette Midler. Il joue durant les années 80 dans Reviens, Jimmy Dean, Reviens de Robert Altman, AN Englishman Abroad de John Schlesinger, Duo Pour Une Soliste d’Andrei Konchalovsky, L'Irlandais de Mike Hodges et Quartet de James Ivory avec Isabelle Adjani, un drame dans le Paris des années folles.
Après avoir tourné dans de nombreuses fictions pour la télévision britannique dans les années 80, Sir Alan Bates fait son retour au cinéma dans Hamlet de Franco Zefirelli avec Mel Gibson en 1990. Parmi les principaux films qu’il a tournés durant les quinze dernières années figurent le terrifiant Docteur M de Claude Chabrol, Le Gardien Des Esprits de Sam Shepard, La Cerisaie de Michael Cacoyannis, le film cité à l’Oscar Gosford Park de Robert Altman, La Prophétie Des Ombres de Mark Pellington, avec Richard Gere et Laura Linney, et plus récemment La Somme De Toutes Les Peurs de Phil Alden Robinson. Sa dernière apparition sur grand écran remonte à Gosford Park où il donnait la réplique à Kristin Scott Thomas et Maggie Smith en 2001. En 2003, il a tourné aux côtés de Michael Caine dans The Statement avant de succomber à la maladie.
Sir Bates avait été promu chevalier au début de 2003 pour sa contribution aux arts dramatiques et à la culture britannique. Après une telle carrière, Sir Alan Bates nous laisse donc, à tous, de quoi honorer sa mémoire !

I.G (29 décembre 2003).

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter