Sound of Noise, le film qui fait du bruit (test DVD)

mercredi 4 mai 2011 - 09:24 | Showbizz
Sound  of  noise  le  film  qui  fait  du  bruit'>« La musique, c'est du bruit qui pense », écrit Victor Hugo. Cette citation s'applique parfaitement à Sound Of Noise. Où s
Sound Of Noise met en scène la traque d'un groupe de percussionnistes anar par un policier haïssant la musique (Amadeus Warnebring). Ces musiciens déjantés interprètent en toute illégalité et en plein milieu urbain la partition de Music for One City and Six Drummers.

Le film est en fait la continuité d'un court-métrage réalisé en 2001 par les deux réalisateurs suédois Ola Simonsson et Johannes Stjärne Nilsson : Music for One Apartment and Six Drummers. Ce fut la première apparition de ce groupe de percussionnistes, interprétés par de vrais musiciens, dont Magnus Börjeson, compositeur des différents « morceaux ». Dans ce clip, ils s'introduisent dans un appartement et se produisent en mini-concert dans chacune des pièces en utilisant pour instruments les seuls objets à leur disposition.



Cette fois-ci, la ville entière est leur terrain de jeu pour une symphonie bruitiste en quatre mouvements :
1. Doctor, doctor, gimme gas (in my ass)
2. Money 4 U honey
3. Fuck the music. Kill ! Kill !
4. Electric Love

Les séquences musicales sont bien sûr le principal attrait et la réussite majeure du film. Que ce soit dans une banque ou dans une salle d'opération, les Six Drummers détournent divers objets de leur utilisation initiale pour produire une musique surréaliste et enthousiasmante.



On pourrait craindre que le film ne soit qu'un assemblage de ces différentes séquences musicales reliées par une intrigue bancale. Ce n'est pas le cas. Il y a une vraie intrigue qui mêle thriller, romance, et comédie, servie par de très honnêtes comédiens. Même les musiciens délivrent de bonnes performances d'acteurs, notamment Sanna Persson dont la présence à l'écran est assez fascinante. Lorsque le groupe prépare ses coups on se croirait presque dans Ocean'S Eleven.

Cependant, la vraie originalité de l'intrigue est dans la trajectoire du policier Amadeus Warnebring dont la relation avec la musique va être bouleversée par sa confrontation avec les Six Drummers. Cette évolution illustre une réflexion sous-jacente sur la musique, ses différentes facettes et ses limites. On ne perçoit pas forcément tout de suite la signification de certaines séquences relativement abstraites, mais après-coup les éléments s'imbriquent de façon assez cohérente.
Il faut admettre que cela reste plutôt conceptuel, et que Sound Of Noise demande un minimum de temps de cerveau disponible. Mais ça en vaut bien la peine.

Sound  of  noise  le  film  qui  fait  du  bruit


Le DVD : le strict minimum

Ici, pas de bonus pléthoriques. Mais vaut mieux ça que pléthore de bonus inutiles. Juste trois petites vidéos : la bande-annonce (est-ce vraiment utile ?) mais surtout deux opus supplémentaires des Six Drummers. Le court-métrage original Music for one apartment and six drummers, et aussi pour les fêtes de fins d'années Music for one X-mas and six drummers.
A part ça, l'interface est assez classique, avec une petite touche d'originalité grâce à la présence du métronome, qui joue un rôle essentiel dans le film.

=> Toutes les infos sur Sound of noise

Raphael Pasquier (4 Mai 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter