Spider-Man 2 explose le box-office aux Etats-Unis !

Le second volet de Spiderman de Sam Raimi, avec les mêmes acteurs : Tobey Maguire en homme araignée, Kristen Dust, James Franco, rejoints par un nouvel interprète Alfred Molina, n’ont rien à envier de leur premier triomphe en 2002.

Un public fidèle
Le premier opus des aventures de l’homme araignée avait antérieurement obtenu le prestige de se placer en cinquième position des plus gros succès historiques des Etats-Unis. Celui de 2004 a le mérite de détrôner Matrix Reloaded de la meilleure place au box-office, c’est-à-dire de surpasser le record des quelques 146,9 millions de dollars obtenus en 2003. En 6 jours, et traversant le fameux week-end du 4 juillet imprégné de la fête de l’indépendance, Spider-man 2 défraie la chronique et explose le box-office de tous les temps avec 180 millions de dollars de recettes pour 4 152 cinémas.
Une victoire absolue pour l’araignée sur tous les autres « super héros », « depuis 1965, Spider-Man a été une part de la culture américaine, et je pense un de nos meilleurs héros. Sa modestie, son humanité essentielle et son combat pour le bien, expliquent par eux-même l'audience relative au film. », a ajouté Amy Pascal, un des poids lourd de Sony.

L'ampleur du 4 juillet pour les évènements cinématographiques aux États-Unis
Précédemment Men In Black 2 était en tête lors de week-end de la fête de l’indépendance 2003 avec une recette de 52,1 millions de dollars. Le film Austin Powers In Gold Member battait, quant à lui, le record du meilleur week-end du mois de juillet avec ses 73,1 millions de dollars. Mais cette année, le jour férié tombant un jeudi et les 4 jours de vacances étant de ce fait plus longs que d’habitude, ces évènements ont aidé manifestement le film à gagner sa place de "leader". Des « temps de loisirs » supplémentaires ont contribué à l’ascension de Spider-man 2, réalisant 88,3 millions pour ces quelques jours.

Les places au box-office américain
Ainsi, le pamphlet anti-Bush de Michael Moore, distribué par Lion Gates, fort de son succès commercial pour un documentaire œuvré au premier rang du box-office est redescendu en seconde place. Fahrenheit 9/11 avait enregistré une recette de 21 millions de dollars pour 1 725 salles les 4 premiers jours. Aujourd’hui, le film (si contesté) au budget de 6 millions a déjà raflé 60 millions de dollars.

Au troisième rang, on retrouve White Chicks des frères Wayans, avec ses quelques 12 millions de recettes pour son second week-end complétant ainsi un total de 47,1 millions pour un film budgété à 37 millions.

Dodgeball : A True Underdog Story de Ben Stiller et Vince Vaughn a glissé au quatrième rang avec 10,5 millions de recettes ce week-end. Cette comédie au budget de 20 millions a pour le moment récolté 86,7 millions de dollars.

Nick Cassavetes n’est pas si dépourvu. Son drame romantique The Notebook, désormais à la cinquième place, a ajouté 10,3 millions ce week-end à une recette de 31,6 millions pour deux semaines.
The Terminal, de Steven Spielberg, en sixième ligne pour 10,2 millions de dollars ce week-end et un total de 56,7 millions de dollars.
Enfin septième position pour les aventures de l’apprenti sorcier. Harry Potter Et Le Prisonnier D'Azkaban gagne un plus de 8,1 millions ce week-end et renforce sa recette de 225,3 millions pour la cinquième semaine.

Après des résultats hallucinants révélés par le box-office pour cette édition 2004, le troisième volet des aventures de Spider man est déjà en programme pour 2007…

N.F.(6 juillet 2004)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter