Steven Spielberg et le jury de Cannes évoquent leur vision du Festival !

mercredi 15 mai 2013 - 17:30 | Showbizz
Steven Spielberg, président du jury du 66ème Festival International Du Film De Cannes 2013, s'est réjoui mercredi d'être au centre de "deux semaines de célébration du cinéma et non pas deux semaines de compétition".

"Les films sont toujours en concurrence les uns avec les autres pour attirer des publics" en salles, a expliqué le réalisateur de E.t. L'Extraterrestre et Lincoln lors de la conférence de presse traditionnelle du jury précédant l'ouverture officielle mercredi soir du festival.

Cannes pour lui est "une manifestation culturelle mondiale". "Ce sont deux semaines de célébration du cinéma et non pas deux semaines de compétition entre films", a-t-il dit.

M. Spielberg, boudé aux derniers Oscars où son film Lincoln était en compétition, a trouvé "rafraîchissant" qu'il n'y ait pas à Cannes de "campagnes" comme peuvent en être menées à Hollywood en faveur de tel ou tel film.

Parmi les membres du jury, l'actrice australo-américaine Nicole Kidman, venue plusieurs fois à Cannes, s'est dite heureuse de pouvoir enfin rester "deux semaines complètes" sur place.


Pour Christoph Waltz, "un prix, c'est un petit peu comme une bonne psychanalyse, c'est le résultat d'un bon travail entre un client et un psychanalyste. Donc j'espère que la discussion ici se fera au niveau le plus élevé entre ces artistes extraordinaires".

Le réalisateur roumain Cristian Mungiu, Palme d'Or 2007 pour 4 Mois, 3 Semaines, 2 Jours, a quant à lui admis trouver "très difficile de juger des films" même si "au bout de quelques années on sait si un film est bon ou pas". "Ce que je recherche moi, c'est l'honnêteté chez le réalisateur", a-t-il dit.

Un sentiment partagé par le réalisateur oscarisé Ang Lee, selon lequel "l'honnêteté est l'essentiel". "Nous allons aborder des questions de style, des questions politiques ou sociales à travers les différents films que nous allons voir". Et puis à un moment "il y a quelque chose qui va nous toucher, on ne pourra même pas mettre de mots là-dessus, et pour nous ce sera la Palme d'or".

Enfin le français Daniel Auteuil a raconté avoir constaté qu'il avait vu "beaucoup, beaucoup de Palmes d'or" et expliqué avoir eu "envie de découvrir à mon tour avec mes camarades le film qui sera celui qui fera référence".

(15 mai 2013 - AFP)
© 2013 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.


Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter