Strasbourg lance Festival du film fantastique

samedi 11 septembre 2010 - 17:45 | Showbizz
Strasbourg a de nouveau été envahie samedi après-midi par une horde de morts-vivants à l'occasion de la " marche des zombies ", qui annonce l'ouverture du 3ème Festival Du Film Fantastique De Strasbourg 2010 dont la troisième édition se déroulera de mardi à dimanche prochain.



Environ 900 amateurs du genre selon les organisateurs (600 selon la police) ont pu se faire maquiller par des professionnels pour ensuite défiler à travers les rues du centre-ville sous le regard interloqué ou amusé des passants.
Daniel Cohen, le directeur artistique du festival, s'est félicité du bon déroulement du rassemblement qui a attiré plus de monde que l'an dernier (environ 500 participants en 2009).

Neuf films européens sont en compétition dans ce festival où le cinéma fantastique permet de voyager à travers la science-fiction, le film historique, l'horreur, l'animation, le conte ou le surnaturel.

Du riant Buried, où l'on passe une heure et demie enfermé dans un cercueil avec le héros du film, à La Meute en passant par Monsters, Proie, Rammbock, Reykjavik Whale Watching Massacre, Rubber, Tannöd et Zwart Water, les fans de fantastique s'en donneront à coeur joie.

Le jury, présidé par le réalisateur Brian Yuzna, remettra pour la première fois un Méliès d'argent (en hommage à Georges Méliès, l'un des pionniers du cinéma au début du XXe siècle) au vainqueur.

L'an dernier, le film Moon, du réalisateur Duncan Jones (qui n'est autre que le fils du chanteur David Bowie), avait été récompensé.

=> Toutes les infos sur le 3ème Festival du Film Fantastique de Strasbourg 2010

(11 Septembre 2010 - Afp)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter