Studio Canal s'allie à un fonds d'investissement international

jeudi 29 septembre 2011 - 15:22 | Showbizz
Studio Canal, filiale cinéma du groupe français Canal+, a annoncé jeudi un accord avec le fonds d'investissement Anton Capital, basé à Londres, qui devient son "partenaire exclusif" pour produire une centaine de films sur trois ans.

"Anton Capital Entertainment (ACE) devient le partenaire exclusif qui nous accompagnera sur l'ensemble des films des trois prochaines années, soit une centaine", a indiqué devant la presse le président de Studio Canal, Olivier Courson.

ACE apportera 150 millions d'euros sur trois ans et Studio Canal le reste pour atteindre une enveloppe globale de 500 millions d'euros, a-t-il ajouté.

Logo Studio Canal


L'accord, qui "assure une participation automatique d'ACE" à hauteur "de 30% dans chaque film international, nous permettra d'étendre notre production, de faire plus de films, sans rechercher des partenaires au coup par coup et d'être plus réactifs", a insisté M. Courson.

"Il nous permettra aussi de prendre plus de droits sur davantage de films" à distribuer notamment en Europe, le premier territoire de Studio Canal, a-t-il ajouté.

"Cet accord nous offre une capacité de financement et de réaction sans égal en Europe et même supérieure à celle des majors américaines (...) sans endettement de notre part et en conservant une totale autonomie", a-t-il insisté, Studio Canal restant "à 100% une filiale du groupe Canal+".

Actuellement, Studio Canal exploite une quarantaine de films par an, dont les deux tiers des revenus sont réalisés à l'international, ce qui en fait un des leaders mondiaux. "Les autres sont à Los Angeles", a relevé M. Courson.

Son chiffre d'affaires devrait dépasser les 400 millions d'euros (prévisionnel pour 2011, en croissance de 10%) et sa rentabilité s'élever à environ 14%.

Le "slate deal" conclu avec ACE est "le premier de ce type en Europe et le premier depuis trois ans dans le monde en raison de la crise", a fait valoir le président de Studio Canal.

"Une vingtaine de deals de ce type ont été conclus avec de grosses majors américaines pour un montant de 5 milliards de dollars", a indiqué Sébastien Raybaud, directeur du fonds d'investissement, qui assure avoir "réuni un panel d'investisseurs de référence, européens et américains".

S'il n'a pu citer les premiers, il a mentionné notamment Bank of America parmi les investisseurs.

(29 Septembre 2011 - AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter