The Reef : le re-re-re retour du survival-movie (test DVD)

mardi 21 juin 2011 - 11:02 | Showbizz
En Australie, une bande d’amis perdus de vue depuis plusieurs années se retrouvent pour une croisière sur un voilier. Mais seulement quelques heures après leur départ, le bateau fait naufrage au beau milieu de l’Océan, ne laissant pour choix soit de rester et de mourir de soif en attendant des secours que n’arriveront jamais, soit de nager jusqu’à plus force dans l’espoir d’atteindre la Terre. Ce qu'ils ignorent, c'est que s'ils choisissent la deuxième options, ils vont vivre un véritable cauchemar. Le plus puissant des prédateurs marins est sur leurs traces, et il n'a pas l'intention de les laisser s'échapper...

L'éternel retour

Dans le thème déjà-vu et revu, The Reef ne fait pas exception. Ce survival-movie regroupe tous les éléments essentiels d’un film de survie à supsens et n’est pas sans rappeler certains Open Water - En Eaux Profondes, Black Water et autres films dont le titre a le mot « Water » dedans.

Si le film fait constamment résonance dans notre esprit, on ne peut néanmoins s’empêcher de se laisser prendre au jeu de cette histoire « vraie » (ce qui rend la chose encore plus prenante) durant laquelle on ne cesse de se poser les questions de base « Vont-ils s’en sortir ? », « Est-ce qu’il va se faire manger ? », « Est-qu’elle va se noyer ? »… Bref un bon mélange de stress, de décès brutaux et de frayeur.


On n’en demande pas plus à cette petite production australienne qui, malgré son petit budget, rivalise parfaitement avec les gros bluckbuster des divers monstres américains d’aujourd’hui. En effet, si le requin (le grand méchant) n’est que très peu visible tout au long du film, le réalisateur a choisi de diffuser uniquement des plans d’un véritable animal pris sur le vif, accentuant ainsi (beaucoup) le réalisme du long-métrage. De plus, comme le disait Spielberg lui-même lorsqu'il tournait Les Dents De La Mer, moins on voit la bête, plus nôtre esprit travail et créer ainsi sa propre terreur...


Un DVD qui se suffit à lui-même

Rien à dire côté technique puisqu’on découvre très vite un film de bonne qualité visuelle ainsi que sonore, le menu est simpliste et permet de naviguer facilement entres les paramètres et les bonus… Enfin, plutôt LE bonus, sauf si vous considérez les bandes-annonces comme un extra, alors vous pourrez dire que le DVD est blindé de surprises.
Un bonus donc, le making-of de presque une demi-heure qui mériterait malheureusement de gagner en profondeur. En effet, si le documentaire est rempli de divers témoignages des membres de l’équipe (l’ambiance sur le tournage était super, ça on l’a bien compris), le manque quasi total d’explications techniques fait gravement défaut. Dommage, on aurait aimé en savoir plus sur ce petit bijou de réalisme…

La Bande-Annonce


=> Toutes les infos sur The Reef

Audrey Soto (21 Juin 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter