Théo Angelopoulos remplacé à la tête du festival de Salonique

Theo Angelopoulos ne sera pas le Président du Festival de Cinéma de Salonique, il sera remplacé par son compatriote Pantélis Voulgaris. La raison de ce remplacement a été annoncée hier par Petros Tatoulis, le secrétaire d'Etat à la Culture. Le gouvernement grec veut en effet moderniser son industrie cinématographique. Ainsi Theo Angelopoulos n'est pas le seul à être sur la sellette, Michel Demopoulos, le directeur du festival a également été remercié. Michel Demoulos avait relevé le défi en 1992 de faire de ce festival porté jusqu'à présent porté sur le cinéma national, une grande compétition internationale. Michel Demoulos quitte donc sa place et la cède à la productrice Depina Mouzakis. Ces deux remplacements sont suivis par une véritable réforme culturelle. Petros Tatoulis a annoncé également la création de trois nouveaux organismes : La Commission Nationale du Cinéma, chargée de dresser la politique nationale du secteur, L'Ecran Grec responsable de la promotion des films grecs à l'étranger et le Bureau du Film, chargé d'informer et d'aider les productions étrangères en Grèce. Cette annonce a été vécue comme un coup de tonnerre chez les gens du Septième Art. En effet, Haris Papadopoulos, le Président de la Fédération des réalisateurs grecs n'a pas tardé à réagir pour décrier ces réformes, « Il s'agit d'un coup d'état, un coup de balai idéologique » a-t-il déclaré à la radio.
En désignant Pantélis Voulgaris comme Président du Festival, c'est la gauche que l'on met à la tête du cinéma hellénique. Voulgaris est considéré comme le deuxième réalisateur du pays après Angelopoulos. Agé de 65 ans, il a notamment réalisé en 2004, Les Mariées, un film co-produit par Martin Scorsese. Bien ancré à gauche, il est connu pour véhiculer certaines idées politiques et sociales au travers de films comme Les Fiancailles D'Anna et Happy Days.

V.P. (01 avril 2005 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter