Tim Robbins se met en colère

Lors de la conférence tenue lundi 14 avril par l’Association Nationale des présentateurs de télévision à Las Vegas, l’acteur Tim Robbins a pris à partie ses détracteurs de la droite.

Avec beaucoup d’ironie et de sarcasme, il les a attaqués, puis a encouragé le monde du showbiz, notamment les présentateurs, à « faire appel à nos meilleures qualités », soulignant le fait que les directeurs de l’information et les producteurs étaient responsables de « l’état de la nation ». Il a également dénoncé « l’obsession pornographique qui va de pair avec le milieu ». Son discours était à la fois un avertissement désespéré et un plaidoyer catégorique.

Au début, l’acteur était censé discuter simplement avec son public. Mais il a fini par se moquer de certains conservateurs qui l’avait accusé d’être un traître et un mauvais patriote. En effet, il s’était prononcé pour qu’on laisse plus de temps aux inspecteurs de l’ONU avant que le pays ne déclare la guerre à l’Irak. « Ils ont dit que j’étais un pacifiste de gauche naïf… Ils avaient tellement raison », a-t-il raillé.

Il a ensuite continué à tenter de raisonner le monde du showbiz : « Il est temps de prendre conscience que vous n’êtes pas seulement des hommes d’affaire. Vous êtes aussi censés protéger l’âme humaine. Vous êtes responsables de la santé de la nation (…). » Il a conclu en lançant un avertissement : « Si vous n’agissez pas, nous serons sur la mauvaise voie, la voie de la corruption. » Mais qu’est-il donc arrivé à Tim Robbins ?

C.C-F. (Le 15 avril 2008 – avec Variety)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter