Tour de magie aux Archives Françaises du Film...

Une petite boîte non étiquetée provenant des archives cinématographiques du Parti communiste et restituée aux Archives Françaises du Film, en vue d’une restauration et d’un classement, a finalement dévoilé son précieux contenu : un des plus anciens films de Georges Méliès que l’on pensait perdu.
Le court-métrage qui date de 1896 s’intitule "DEFENSE D’AFFICHER" et a été identifié par Ciné-archives (le fond cinématographique du Parti Communiste), comme étant le premier film publicitaire du réalisateur français. On peut y voir notamment un homme placardant une affiche destinée à promouvoir le spectacle "Les rayons Roentgen" proposé en mars 1896 par le Théâtre Robert Houdin, dont Méliès fut le directeur pendant 26 ans.
Avec près de 500 films à son actif, dont la plupart ont malheureusement été égarés ou détruits par le réalisateur lui-même, le « père des trucages au cinéma » continue de nous offrir, 66 ans après sa mort, une belle surprise.

J.B. (25 mars 2004 - Avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter