Toxicomanie : l'actrice Lindsay Lohan renvoyée en prison

vendredi 24 septembre 2010 - 18:45 | Showbizz
Un juge de Beverly Hills (Californie, ouest) a ordonné vendredi la mise en détention immédiate de l'actrice américaine Lindsay Lohan, pour consommation de drogue en violation de sa liberté conditionnelle.
La starlette de 24 ans, qui était étroitement surveillée depuis sa sortie d'un centre de désintoxication fin août, avait reconnu la semaine dernière qu'un des nombreux test anti-drogue auxquels elle doit se soumettre chaque semaine s'était révélé positif à la cocaïne.

Lindsay Lohan

Le juge Elden Fox a refusé de fixer une caution et a ordonné la mise en détention immédiate de la jeune femme, jusqu'à une nouvelle audience le 22 octobre.

Lors de l'audience qui avait fixé les termes de la liberté conditionnelle, fin août, le juge Fox avait averti que tout test anti-drogue positif serait sanctionné par 30 jours de prison.

Vendredi, le juge Fox a refusé d'écouter les arguments de l'avocate de l'actrice, Shawn Chapman Holley, qui réclamait la liberté sous caution de sa cliente, venue à l'audience vêtue de noir.

En juillet et août derniers, la starlette avait passé 13 jours derrière les barreaux, pour avoir -- déjà -- violé sa liberté conditionnelle, pour des affaires de conduite en état d'ivresse et possession de cocaïne, en 2007.

Elle avait ensuite intégré un centre de désintoxication, dont elle avait pu sortir fin août au prix d'une étroite surveillance psychologique et médicale.

Lindsay Lohan, vue au cinéma dans "The Last Show", "Bobby" ou "La coccinelle revient", est une ex-star des studios Disney. Depuis 2005, sa carrière a connu plus de bas que de hauts, entre ennuis judiciaires, séjours en cures de désintoxication et revers professionnels.

=> Tout savoir sur Lindsay Lohan

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter