UGC versus les associations d’exploitation ciné indépendantes

Après le premier épisode de la carte UGC illimité ( 18 euros par mois pour assister à n’importe quelle séance de cinéma), voici leur 2ème opus : la carte UGC illimité 2, qui fait bénéficier des mêmes avantages, mais à 2.

Cette formule génère l’inquiétude du côté des associations cinématographiques d’auteurs et d’exploitation indépendantes, craignant un court-circuit de leur choix artistique. D’autant qu’UGC s’associe à MK2 pour le lancement de cette nouvelle formule. UGC détiendrait le monopole du réseau d’exploitation ciné à Paris et la petite couronne, comptant 28 établissements, soit 216 salles.

Les principales associations, l’Afcae, le Bloc, la Sacd, tirent la sonnette d’alarme quant à la mainmise d’UGC sur les tarifs de l’abonnement, accusant une hausse de 10% à partir du 5 septembre. Elles ont clôt la conférence de presse, par un nécessaire appel aux pouvoirs publics, soit le CNC, et le Ministère de la Culture.

O.C (Le 4 septembre 2007 – avec AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter