Un ch'ti pas hollywoodien

La saga Bienvenue Chez Les Ch'Tis continue et est loin de s’essouffler ! Fort de son succès hexagonal, Dany Boon s’en est allé lundi soir conquérir le tout Hollywood. A-t-il réussi à séduire nos amis d’Amérique avec ses tartines de Maroille ? Réponse…

Oui… et non. Joué en ouverture du 12ème festival « City of Lights, city of Angels » (COL-COA), Bienvenue Chez Les Ch'Tis a réuni (presque) 600 personnes dont 70% étaient des Américains pur jus. Donc, si on écoute le directeur du festival François Truffard, oui, l’humour ch’ti s’exporte bien et pourrait avoir droit à son remake hollywoodien. Une ch’tite question reste tout de même en suspens : comment un anglophone peut-il comprendre (et donc rire) des gags franco-chtis ? Claude Lelouch, présent lors de la projection, le dit lui même : « J’avais des Américains à ma droite et à ma gauche (…) il y en avait qui ne riaient pas du tout, il y en avait qui étaient morts de rire ». Ceci explique certainement la faible durée des applaudissements au générique de fin…

Après cette Hollywood story un peu mitigée, Dany Boon a vite repris son avion. Monsieur Boon est en effet attendu ce soir à l’Elysée pour une projection privée au palais en compagnie de Nicolas Sarkozy et de son épouse, des deux ministres ch’tis, Jean-Louis Borloo et Valérie Létard, des députés du Nord, Marc- Philippe Daubresse et Jean Pierre Decool… Bref, ce soir c’est la Tuesday ch’ti fever à l’Elysée !

M. Gr. (Le 15 avril 2008 – Avec l’AFP)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter