Un long dimanche de fiançailles, au cœur d’une mésentente !

La polémique continue d’enfler à propos du prochain film de Jean-pierre Jeunet : Un Long Dimanche De Fiançailles. L’affaire a commencé lorsque la société de production du réalisateur, Warner, a décidé de créer « 2003 Productions », une filiale française à capitaux américains. Celle-ci devait produire le nouveau film de Jeunet, réalisé en France et en français et issu d’une adaptation du roman de Sébastien Japrisot pour un budget de 45 millions d’euros. A ce titre, Jean-pierre Jeunet a demandé à bénéficier du système de soutien aux productions françaises et le CNC a donné son agrément le 23 octobre dernier. Cependant, le Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI) ne l’a pas vu de cet œil et a qualifié le soutien français au film Un Long Dimanche De Fiançailles d’artifice illégal.

Dernière action en date : le SPI vient de déposer plainte devant le Tribunal administratif de Paris contre l’agrément du CNC. Le Syndicat estime, en effet, que 2003 Productions étant contrôlée par Warner France, la société ne saurait avoir accès au fonds de soutien aux productions françaises. A cet égard, Marc-Olivier Sebbag, délégué général du SPI précise : « Cet agrément, contrairement à ce qui est prétendu, se traduira par un manque à gagner pour l’industrie cinématographique française ». Il souligne également que 2003 Productions est contrôlée par Warner France et que la société est ainsi extra européenne.
Ce bras de fer pourrait avoir des conséquences directes sur le nouveau film de Jeunet car ce dernier menace d’interrompre le tournage qui a commencé en août dernier et de le délocaliser faute de moyens.

Au-delà de l’affaire soulevée par le film Un Long Dimanche De Fiançailles et de la société 2003 Productions, Jean-pierre Jeunet semble avoir, cristallisé toute une série de problèmes concernant le système d’aides au cinéma français. Le 22 octobre dernier, l’ARP s’était déjà montrée hostile au projet de Jeunet en dénonçant l’agrément du CNC à son film. A son tour, elle avait souligné »qu’un habile montage juridique permet de contourner le système de soutien français ». Jean-pierre Jeunet pose, en fait la question inévitable de la diversification du financement des films français. Les professionnels du cinéma se concertent et réfléchissent à la question… Décidément, Jeunet fait parler de lui, après avoir bouleversé les Français avec Le Fabuleux Destin D'Amélie Poulain, le réalisateur français est en train de révolutionner le système de financement du cinéma français! Une affaire à suivre…

Le nouveau film de Jean-pierre Jeunet est une adaptation du roman de Sébastien Japrisot, auteur également de L’été meurtrier et grand prix interallié en 1991.Il raconte l’enquête menée par Mathilde pour retrouver son fiancé durant la Première Guerre Mondiale. Le tournage qui a commencé depuis déjà quatre mois, se déroule avec une équipe technique très semblable à celle de l’immense succès du cinéaste Le Fabuleux Destin D'Amélie Poulain. Le casting du film est prestigieux : Audrey Tautou, Gaspard Ulliel (Les Égarés), Jodie Foster, Dominique Pinon, Ticky Holdago, André Dussolier, Jean-paul Rouve, Albert Dupontel, Jean-Pierre Daroussin, Tchéky Karyo, Jean-claude Dreyfus, Marion Cotillard, Julie Depardieu et Clotilde Coureau participent au tournage. Le sortie de ce long-métrage est prévue pour 2004.

I.G (18 décembre 2003 - avec AFP).

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter