Un maître de cérémonie habillé à ses frais…

Edouard Baer, maître de cérémonie du 61e festival de Cannes qui débute mercredi, ne portera "pas de marques" particulières car il "gagne sa vie et s'habille à ses frais", a-t-il déclaré lors d'un point-presse organisé par la chaîne Canal Plus. "Quant à mon coiffeur, il ne signe plus depuis longtemps", a-t-il ajouté dans un sourire et la mèche -traditionnellement- rebelle.
Pour son discours inaugural, exercice "assez intimidant", le comédien-trublion qui avait déjà présidé à la remise des César, souhaite éviter le "cérémonial" et le "pompeux", espère ne pas trop écorcher "les noms en K". Tout en restant "dans le joyeux et le rigolo", il compte dire le bien qu'il pense d'un festival "qui garde sa ligne de conduite morale, d'abord artistique avant d'être commerciale".
Réponse ce soir, 19h30 au Palais !

A.C. (Avec AFP - 14 mai 2008)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter