Un petit Wim Wenders les mains dans les poches

Allez viens, on dirait que je serais un photographe renommé super hype, mais que je serais tellement doué que je m’ennuierais ferme. On dirait que, pour me changer les idées, j’irais faire un shooting photo à Palerme avec ma copine Milla Jovovich. On dirait aussi que, là-bas, je rencontrerais une belle artiste italienne et que je reprendrais goût à la vie. Ah oui, et puis on dirait que la Mort essaierait d’avoir ma peau à coup de flèches magiques.
Si, si, je vous jure…

Mais bon, on dirait que, même si les festivaliers regardent leur montre et roulent des yeux, la faucheuse aurait la tronche de Dennis Hopper, que toute mon histoire serait filmée par Wim Wenders bien en forme côtés bande son et image et qu’en plus on serait sélectionnés à Cannes.
Un peu too much tout ça ? Ben faut croire que tout arrive…

Eléonore Guerra (Cannes, le 24 mai 2008)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter