Un point sur la grève… des scénaristes

Après entre autres trois séries (Lost, 24 Heures Chrono et Desperate Housewives) gravement affectées, des talk-shows suspendus, c’est maintenant un long-métrage qui est victime de la grève. Tom Hanks devra attendre avant de rendosser le costume du professeur Robert Langdon dans Anges Et Démons, adapté d’un roman de Dan Brown (Da Vinci Code). En effet, le scénario devant encore être peaufiné, le réalisateur Ron Howard et la compagnie de production Columbia Pictures a préféré reporter le tournage.
Mais si le mouvement met en péril de nombreux projets, l’inquiétude pèse aussi sur les différentes cérémonies de remise de prix qui comptent aussi sur les scénaristes pour leur bon déroulement. Les Golden Globes (13 janvier), les Grammy Awards (30 novembre), les Screen Actors Guild Awards (27 janvier), les Spirit Awards (23 février) ou encore les Oscars (Academy Awards, 24 février), toutes ces soirées de gala devront pourtant être scénarisées dans les mois à venir.
Et n’oublions pas que la grève des scénaristes pénalise aussi leurs collègues, les acteurs notamment, au chômage technique pour certains depuis le début des protestations. Ainsi certains studios ont dû couper de moitié le salaire de leurs comédiens, sur les plateaux de Bionic Woman, The Office ou 30 Rock par exemple. Pour ce faire, ils invoquent un clause prévue dans leur contrat en cas de « force majeure ». Et il semble que d’autres séries pourraient en venir aux mêmes procédés.

Quand les politiques s’en mêlent…
La grève dure depuis près de deux semaines maintenant, il n’aura pas fallu plus de temps pour que les hommes et femmes politiques américains ne pointent leur nez pour afficher leur soutien aux scénaristes. Après Hillary Clinton le 5 novembre, c’est au tour de son principal concurrent à l’investiture démocrate, John Edwards, de s’aligner aux côtés des grévistes. Le candidat aux présidentielles a carrément rejoint les piquets de grève vendredi : « je suis fier d’être avec vous dans ce combat pour la justice, et je serai tous les jours avec vous quand je serai président des Etats-Unis », aurait-il déclaré. D’autres officiels de Californie, comme le sénateur Ron Calderon ou des représentants du conseil de la ville de Los Angeles se sont associés au mouvement.

Vers une solution durable ?
Une lueur d’espoir demeure tout de même, alors que les scénaristes sont de plus en plus nombreux à déserter les piquets de grève (le dernier en date serait Carlton Cuse, auteur de la série Lost, qui a repris le travail). En effet, la Writer’s Guild of America (WGA) et l’Alliance of Motion Picture and Television Producers (AMPTP) auraient rejoint la voie des négociations, qui avaient été rompues le 4 novembre dernier. En effet, le syndicat des scénaristes a indiqué vendredi soir que « les dirigeants de la WGA et de l’AMPTP ont décidé d’un commun accord de recommencer à négocier de façon formelle le 26 novembre ». Reste à espérer qu’un compromis puisse être trouvé.

L.C. (Le 19 novembre 2007 – Avec AFP, Variety et Relaxfil)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter