Une documentariste raconte comment Facebook l'a sortie de prison

lundi 27 septembre 2010 - 18:01 | Showbizz
Une documentariste racontera mardi en direct sur Facebook comment elle a été emprisonnée en 2007 au Zimbabwe en raison de son travail sur le viol de jeunes filles vierges par des séropositifs, puis libérée grâce à un message publié sur le réseau social.

facebook logo


Michealene Risley interviendra depuis le siège du site internet à Palo Alto (Californie, ouest) à 16H00 locales (23H00 GMT).

Son interview sera diffusée sur la page de diffusions de vidéos du réseau social (http://www.facebook.com/FacebookLive/). Mme Risley répondra aux questions que pourront lui poser les 500 millions d'utilisateurs de Facebook.

Le documentaire de Michealene Risley "Tapestries of Hope" (Les tapisseries de l'espoir) évoque un mythe selon lequel avoir une relation sexuelle avec une jeune fille vierge guérirait du sida.

Le film sortira aux Etats-Unis peu après l'interview.

Mme Risley tournait au Zimbabwe en 2007 quand elle a été arrêtée et jetée en prison, bien qu'elle disposait d'une autorisation du ministère de l'Information.

Un producteur de l'équipe du documentaire a alors annoncé son arrestation sur Facebook et un journaliste qui figurait parmi les personnes suivant ce compte a alerté les autorités américaines, dont l'intervention a permis la libération de Mme Risley.

" Facebook est un partenaire précieux, ils m'ont sauvé la vie ", a-t-elle dit à l'AFP.

(27 Septembre 2010 - Afp)

© 2010 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter