Une histoire pour voir la vie en (Flamant) rose - Test DVD

mardi 22 juin 2010 - 15:38 | Showbizz
Comme tout le monde Disney se met au bio, option écologie et invente le concept Disneynature devenu label, (de qualité ?). Après le cultissime La Marche De L'Empereur, voici venir la marche des Flamants Roses, Les Ailes Pourpres : Le Mystère Des Flamants raconté par Zabou Breitman.
Il était une fois, et le décor se dresse. L’Afrique, la Tanzanie et ses immensités. Nous voilà au cœur du lac de Natron, habitants : les oiseaux roses, étranges créatures sur longues pattes et bec courbé inoffensif. Principal ennemi : le marabout, énorme chauve et disgracieux autrement dit, le méchant.


Commencent alors l’enchantement, la vie dans sa beauté et sa cruauté, le défilé de paysages magnifiés, les vues du ciel, celles en contre-plongée, les couleurs saturées et le lyrisme exacerbé. Le tout englobé dans une narration classique, voire scolaire, tel un conte de fées, sauf qu’à la fin « ils vécurent heureux » mais sans les enfants, souvent dévorés par les marabouts.
Tel un spectacle aux explications parfois scientifiques, parfois naturelles, le cycle de la vie de ces ailes pourpres s’offre ici comme un ballet en milieu inhospitalier. La beauté de la nature et ce que nous renvoient les caméras qui ont attendu longtemps le bon geste et les moments significatifs est indéniable. L’homme n’aurait jamais mis les pieds dans cette terre de non asile et la découverte de ce lieu vaut le temps consacré au DVD.

Comme l’accent est mis sur l’esthétisme, la photographie utilisée pour le DVD permet le coup de foudre visuel. De là, il faut choisir entre le simple DVD, le coffret combiné DVD/Blu-ray, et l’édition collector.


Des bonus, on trouve un making of sur le tournage, la création de la musique et “Naturellement”, des programmes courts pour comprendre la nature et l’aimer davantage que nos compatriotes distributeurs de pétrole.
A noter que la version originale vaut le détour en Blu-ray puisque le disque dispose d’une piste son en DTS HD 5.1. Toutes enceintes allumées, laissez-vous bercer au rythme de la danse des oiseaux pourpres.

Matthew Aeberhard et Leander Ward signent ici un documentaire bien construit, calme, mais on ne peut s’empêcher de ressentir une tristesse infinie, ou un ennui paisible. Comme un dimanche sous la pluie.

DVD et Blu-ray disponibles à la vente le 5 juin

=> Toutes les infos sur Les Ailes Pourpres : le mystère des flamants

Chloé Cerroni (22 juin 2010)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter