Une opposition Est/Ouest pour l'avant-dernier jour de compétition

Aujourd'hui, les festivaliers assisteront au choc des cultures : lors de la compétition officielle Mystic River de l'Américain Clint Eastwood et Père Et Fils du Russe Alexandre Sokourov seront en effet projetés. Retour également sur la journée d'hier.

Tchekhov : une source d'inspiration au cinéma…

La littérature et le théâtre influence énormément le cinéma. La preuve en est avec les deux films qui étaient en concurrence hier en sélection officielle. La Petite Lili de Claude Miller et Le Domaine du Sri-lankais Lester James Peries, le doyen des réalisateurs de ce festival. Tous deux revisitent l'œuvre du célèbre auteur.
Quatrième des cinq Français en lice pour la Palme d'or, Miller s'est inspiré de La Mouette. Selon lui, cette pièce reste très actuelle : " Les héros de Tchekhov sont contemporains et universels, les sentiments restent les mêmes" estime-t-il. Dans son film, les personnages vont s'affronter, en proie à leurs désirs et leurs fragilités.
Le maître du cinéma sri-lankais a, quant à lui, adapté librement La Ceriseraie. Selon lui, le livre correspondait "si bien à l'aristocratie affaiblie et décadente du Sri Lanka, inconsciente et insensible aux vastes changements sociaux qui lui sont incompréhensibles". Le Domaine dépeint avec sensibilité le portrait d'une famille de l'aristocratie bouddhiste, touchée par l'évolution de la société et les ferments de la contestation. La pièce de Tchekhov est "prophétique", explique-t-il. "Beaucoup de familles cinghalaises ont disparu sans laisser d'héritage. De grandes maisons ont été transformées en hôtels touristiques". Le festival, a, par ailleurs, profité de sa présence pour lui rendre un hommage en projetant le documentaire " Lester James Peries, cinéaste d'un autre temps" de Julien Plantureux.

Liz Taylor : une star (très) fatiguée à Cannes

L'état de santé de celle qui a incarné Cléopâtre inquiète. Agée de 72 ans, la star s'est rendue à Cannes pour deux événements : le gala annuel de l'Amfar, l'association qu'elle préside pour la lutte contre le Sida, et la projection de Géant, à l'occasion de la sortie DVD du film de Georges Stevens. Arrivée complètement épuisée mercredi, elle a dû annuler sa participation au lancement mondial de celui-ci. Jeudi soir, lors de la soirée de charité de l'Amfar, elle semblait de nouveau affaiblie, sa démarche étant hésitante. Néanmoins, les organisateurs du dîner ont assuré qu'il n'y avait "aucune information un tant soit peu alarmante. Nous n'avons pas d'information sur le moindre examen médical qu'elle aurait subi", a-t-on ajouté.
De nombreuses célébrités étaient venues apporter leur soutien à la cause dont Elton John, Elizabeth Hurley, Meg Ryan, Steven Soderbergh, Adrien Brody, Aishwarya Rai ou encore Tim Burton et Luc Besson.

L'"affrontement" cinématographique Est/Ouest

Pour l'avant dernière journée du Festival de Cannes, ce vendredi verra la présentation du nouveau film de Clint Eastwood, Mystic River et celle de Père Et Fils d'Alexandre Sokourov.
Ce film est la deuxième pièce d'un triptyque dont Mère Et Fils (1998) était le premier opus et Deux Freres Et Une SŒur (en cours de tournage) le dernier. Il s'agit de sa quatrième participation en compétition.
Eastwood revient, pour sa part, pour la cinquième fois sur la Croisette. Il a, ainsi, figuré à quatre reprises dans la sélection officielle : Pale Rider en 1985, Bird en 1988 (dont un Prix d'interprétation pour Forest Whitaker), Chasseur Blanc, CŒur Noir deux ans après et Les Pleins Pouvoirs en 1997. Il a également présidé le jury en 1994.

Les autres films au programme ce vendredi :
- Un certain regard : September de Max Färberböck et Soldados De Salamina de David Trueba.
- Quinzaine des réalisateurs : Watermark de Georgina Willis et La Grande Séduction de Jean-François Pouliot, Bright Leaves de Ross McElwee, Al Ouyoune Al Jaffa de Narjiss Nejjar, et Les Lionceaux de Claire Doyon.

Valérie Berthoule avec AFP (23 mai 2003)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter