Une Séparation, la valse des certitudes (Test DVD)

mardi 8 novembre 2011 - 15:30 | Showbizz
Simin veut quitter Nader. Non que cette enseignante n’aime plus son époux, mais celui-ci, ne pouvant se résoudre à abandonner son père malade et dépendant, ne souhaite plus quitter l’Iran, comme ils se l’étaient promis. Nader se voit alors contraint d’engager une aide à domicile, Razieh. Mais la jeune femme, enceinte, a accepté cet emploi sans l’accord de son mari Termeh…


Quand le cinéaste joue avec nos nerfs… avec brio

Succès imparable lors du 61ème Festival International Du Film De Berlin 2011 (où il a raflé trois des principaux prix, dont L’Ours d’Or), chouchou des critiques et du public lors de sa sortie en salles en juin dernier, Une Séparation d’Asghar Farhadi accumule les bonnes notes. Et c’est tout sauf une surprise lorsqu’on se (re)plonge dans ce drame psychologique diaboliquement magnétique.

On a beaucoup glosé sur l’origine du film (l’Iran), prêtant au long-métrage de nobles intentions politiques… Peut-être. Sûrement. Mais à vrai dire, l’essentiel est ailleurs. Car peu importe que ce couple en crise et embarqué dans un mauvais fait-divers s’appelle Nader et Simin ou Patrick et Chantal, seule compte la virtuosité bluffante avec laquelle le cinéaste bouscule perpétuellement son spectateur, baladant nos certitudes, brouillant notre empathie et distillant mensonges, non-dits et vérités au point de nous scotcher à son intrigue aussi complexe qu’efficace. Lancé par une scène d’ouverture magistrale et porté par une mise en scène maligne (déguisant la fiction de tous les apparats du documentaire), Une Séparation nous piège de bout en bout. Et c’est loin de nous déplaire. Très loin.


Le DVD

Voici une galette aussi discrète que le film qu’elle porte, mais dont les qualités sont néanmoins toutes aussi évidentes. Au-delà d’une compression plus qu’honorable, on pourra ainsi découvrir les bandes-annonces des précédentes oeuvres d’Asghar Farhadi (À Propos D'Elly et La Fête Du Feu), mais aussi la remise des (nombreux) prix lors du 61ème Festival International Du Film De Berlin 2011 et une interview - assez instructive – du réalisateur, qui se prête au jeu de l’analyse avec sérieux. Bon boulot.

=> Toutes les infos Une Séparation

Eléonore Guerra (8 Novembre 2011)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter