Vendredi 20 mai : Le festival touche à sa fin, nos forces aussi…

Alors que la fatigue pointe de plus en plus le bout de son nez depuis déjà quelques jours, le festival entre aujourd'hui dans sa phase finale avec les deux derniers films de la Compétition Officielle, Three Times du taiwanais Hou Hsiao Hsien et Les Trois Enterrements de Tommy Lee Jones, mais aussi avec la clôture de la section Un Certain Regard (projection du film Habana Blues) et de la Semaine de la Critique.

Premier « long-métrage de cinéma »* réalisé par le comédien Tommy Lee Jones (Men In Black), Les Trois Enterrements se révèle être la surprise de ce festival. En effet, s'il l'on attendait des œuvres de grande qualité de la part de cinéastes comme Egoyan, Wenders, Jarmusch ou Haneke - et nous n'avons pas été déçus ! - nous étions moins regardants quant au film de Tommy Lee Jones... Qui s'avère être très intéressant. Il aborde un sujet plutôt banal - un homme veut prouver son amitié sans borne et donner une leçon de vie à un autre -, de façon tout à fait novatrice, avec un scénario très original. S'il souffre d'une mise en place un peu longue, le film trouve son rythme dès que les deux hommes (incarnés par Tommy Lee Jones et Barry Pepper) partent à cheval entre le Texas et le Mexique.
Les Trois Enterrements est une sorte de western moderne à l'image d'autres films que l'on pu voir cette année à Cannes (Down In The Valley, Don'T Come Knockin'). Ces road-movies participent ainsi au renouveau d'un genre qui avait connu ses heures de gloire il y a déjà bien longtemps, à l'époque des grands John Ford et Clint Eastwood. Tommy Lee Jones n'a d'ailleurs pas hésité à se comparer au réalisateur d'Impitoyable lors de la conférence de presse cannoise :
« Mon film ressemble un peu à ceux de Clint Eastwood, nous avons d'ailleurs beaucoup de points communs tous les deux. »
Tommy Lee Jones qui a lancé ouvertement un appel : « Je cherche du boulot, je suis libre, alors si vous avez quelque chose à me proposer, je suis preneur ! » (rires)… Avis aux réalisateurs à la recherche de comédiens !

=> Voir toutes les photos de la présentation de TROIS ENTERREMENTS à Cannes

Amélie Chauvet (Cannes, le 20 mai 2005)

* Annoncé dans un premier temps comme participant à la caméra d'or qui prime un premier long-métrage présenté à Cannes, toutes sections confondues, le film de Tommy Lee Jones en a finalement été disqualifié. Le réalisateur avait en effet réalisé, il y a quelques années, "The good old boys", un film de télévision.

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter