Vendredi 25 Mai : Les films présentés à Cannes aujourd'hui (vidéos)

vendredi 25 mai 2012 - 13:21 | Showbizz
Compétition, Un Certain Regard ou Hors Compétition, des films à découvrir à Cannes, il y en a tout un tas aujourd'hui, Vendredi 25 Mai !


Dans un New York en ébullition, l'ère du capitalisme touche à sa fin. Eric Packer, golden boy de la haute finance, s’engouffre dans sa limousine blanche. Alors que la visite du président des Etats-Unis paralyse Manhattan, Eric Packer n’a qu’une seule obsession : une coupe de cheveux chez son coiffeur à l’autre bout de la ville. Au fur et à mesure de la journée, le chaos s’installe, et il assiste, impuissant, à l’effondrement de son empire. Il est aussi certain qu’on va l’assassiner. Quand ? Où ? Il s’apprête à vivre les 24 heures les plus importantes de sa vie.




Une forêt. Deux résistants. Un homme à abattre, accusé à tort de collaboration.
Comment faire un choix moral dans des circonstances où la morale n’existe plus ?
Durant la Seconde Guerre mondiale, personne n’est innocent.



Después De Lucia de Michel Franco (Un Certain Regard)

Depuis que Roberto est veuf, il ne s’occupe plus trop de sa fille Alejandra de 15 ans. Dépressif, il décide de déménager à Mexico. Dans sa nouvelle école, sa fille va supporter des abus psychologiques, sexuels et des humiliations pour ne pas créer plus de problème à son père. Père et fille s’éloignent de plus en plus, la violence est présente dans tous les aspects de leur vie.



Gimme The Loot d'Adam Leon (Un Certain Regard)

Quand Malcom et Sofia, deux jeunes du Bronx, réalisent que leur plus beau graffiti a été recouvert par celui d'un gang rival, ils décident d'une revanche spectaculaire et se mettent dans la tête de devenir les plus grands graphers de New York. Pour y parvenir, ils vont devoir emprunter des voies risquées et originales.



11.25 Le Jour Où Mishima A Choisi Son Destin de Koji Wakamatsu (Un Certain Regard)

« Si nous estimons qu’il est si important de vivre avec dignité, comment ne pas accorder la même valeur à la mort ? Aucune mort n’est jamais futile. » Yukio Mishima
Le 25 novembre 1970, un homme s’est donné la mort dans le quartier général du commandement de l’armée japonaise à Tokyo. Il laissait derrière lui une longue liste de chef-d’œuvres littéraires et une controverse qui ne s’est jamais éteinte. Cet homme s’appelait Yukio Mishima, un des romanciers les plus célèbres et les plus respectés du Japon. Avec quatre membres de son armée personnelle, la Tatenokai, Mishima avait pris en otage le commandant du quartier général. S’adressant aux soldats rassemblés dans la cour, il leur demanda de l’aider pour renverser le régime et restaurer le pouvoir de l’Empereur. Lorsque les soldats commencèrent à se moquer de lui, il interrompit son discours et se retira dans le bureau du commandant pour commettre le seppuku, le suicide rituel du samouraï, en s’ouvrant le ventre avant d’être décapité par un de ses hommes.
Que voulait exprimer Mishima à travers ses derniers actes ? Qu’a-t-il vu avant de mourir ?




La guerre de Libye vue de l’intérieur. Sur le terrain et dans les capitales du monde. Par ceux qui l’ont faite – Libyens, Français et autres. Après trente ans de combats sur différents théâtres de conflit de la planète, un homme, Bernard-henri Lévy, nous conduit, ici, et nous emmène avec lui, sur les traces de Malraux, d’Hemingway, des Français Libres de la deuxième DB du général Leclerc, mais aussi de lui-même. Six mois d’une dramaturgie exceptionnelle. Six mois d’une guerre de libération aboutissant à la chute de l’une des plus longues, des plus implacables, dictatures modernes. Une guerre qui a un début mais peut-être pas de fin.
Le making of d’une guerre.




C’est à Key West fin 1936 que Martha Gellhorn et Ernest Hemingway se rencontrent. S’il est déjà l’écrivain reconnu qui rend compte de son temps, elle est une pionnière, orrespondante de guerre et travailleuse acharnée. Née au coeur de la guerre civile espagnole, leur liaison passionnée s’épanouit de l’Amérique à la Chine. Le magnétisme du couple marié en 1940 lui ouvre les portes d’Hollywood et des cercles littéraires sans oublier celles de la Maison Blanche.Mais le mariage du maître de la littérature et de la journaliste engagée est aussi tumultueux que les conflits du monde dont ils sont témoins. La seule guerre qui aura finalement raison de leur amour est celle qui éclate bientôt entre eux.



=> Toutes les infos sur le 65ème Festival International Du Film De Cannes 2012

E.G. (25 Mai 2012)



Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter