Warner veut Boire, jouer et B***er

Bois, joues, B***e, s’impose comme le pendant masculin du célèbre livre Mange, Prie, Aime. Le titre provocant a, en tout cas, beaucoup plu à la Warner qui s’est décidée à acheter les droits du livre. L’écrivain Andrew Gottlieb narre ainsi les infortunes de Bob Sullivan, un homme abandonné par sa femme qui cherche du réconfort en se collant de sacrées cuites en Irlande, puis part en croisade à Las Vegas et s’embarque innocemment sur une croisière sexuelle en Thaïlande. Tout un programme. De quoi requinquer immanquablement un homme à la dérive.

Le projet ne manque pas de piment et s’inscrit en totale opposition avec le puritanisme exacerbé d’Elizabeth Gilbert et son best-seller Mange, Prie et Aime. Elle y décrit ses petits « trucs » pour se remettre d’un divorce douloureux. Ici, pas question de débauche sexuelle, ni d’alcoolisme ou de passion pour les jeux : Sainte Elizabeth prescrit un recours à la nourriture saine en Italie, au réconfort spirituel de l’Inde et un délicieux moment de répit à la sauce romantique en Indonésie.

Si Warner a opté pour une version aux relents de poésie bien tendancieuse, Paramount, également sur la touche, a été littéralement conquise par le livre d’Elizabeth Gilbert. Si bien que l’actrice principale est déjà toute trouvée puisque le nom de Julia Roberts a été plusieurs fois mentionné. Un beau défi pour les deux grands studios. Il ne reste plus qu’à attendre le résultat des courses. Quelle version remportera ? Difficile de se prononcer, quoique…

W.D. (le 05 août 2008 – avec Hollywood Reporter)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter