Willy ne veut pas être sauvé

Après 20 ans de captivité, Keiko, l’orque de Sauvez Willy a du mal à revenir à la vie sauvage. Il refuse de regagner le large et passera donc les sept mois à venir dans son fjord norvégien. La prochaine chance de retour parmi les siens sera en février ou en mars, lorsque le hareng se rapprochera des côtes de Norvège (les orques suivent traditionnellement les bans de harengs). Une tentative réalisée à la même période cette année s'était conclue par un échec. En effet, le met de prédilection du cétacé n’est pas venu à moins de 200 km des côtes, trop loin pour se "jeter à l'eau".

" Nous n'avons pas de date limite. Nous lui soumettons des opportunités et c'est à lui de saisir la bonne " a déclaré un responsable du programme pour sa ré-acclimatation. 20 millions de dollars ont été mis sur la table afin de rendre Keiko à son milieu naturel.

M.C.M. avec l’AFP (21 août 2003)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous
Remonter