Wolverine nous a apprivoisé : notre critique

lundi 27 avril 2009 - 10:55 | Showbizz
Faites attention à vous spectateurs, Wolverine a sorti les griffes et il est très en colère !
Le voici, le voilà, le tant attendu X-men Origins : Wolverine, avec un Hugh Jackman débordant de testostérone et de rage pour ce prequel racontant les origines d’un des Super Héros Marvel les plus apprécié.

Alors comment raconter l’histoire d’un personnage que l’on sait amnésique ?
En revenant en arrière. Et même très en arrière. 1845 pour être exact. L’année où Jimmy Logan, encore enfant, réalise l’étendu de ses pouvoirs : des griffes (à la base, faites d’os) et la possibilité de se régénérer. S’en suit l’histoire de Wolverine et de son frère, le célèbre et non moins dangereux Victor « Dents-de-sabre » Creed, à travers le temps et les guerres. La suite fait partie de l’intrigue, se situant après la guerre du Vietnam.
Il faut avouer que la trame scénaristique qui nous est présentée dans ce film est pleine de rebondissements et de retournements de situation. En effet, le film explore des thèmes rencontrés au cours d’X-men 2 en s’intéressant au fond émotionnel d’un personnage complexe mais redoutable, sans oublier des scènes d’action plus qu’explosives (surtout celle de l’attaque de l’hélicoptère).

Ceux qui n’ont jamais vu la franchise X-Men s’y retrouveront et découvriront un personnage meurtri par les trahisons et par l’amour qu’il porte à la belle Kayla. Hugh Jackman retrouve, pour notre plus grand plaisir et pour la quatrième fois, le personnage qui l’a rendu célèbre, poussant son jeu d’acteur à un niveau supérieur. Plonger dans les racines de ce personnage n’était pas gagner d’avance mais l’acteur australien a plus d’un tour dans son sac et nous convainc largement !

Le film nous présente également une pléiade de nouveaux personnages haut en couleurs, portés par d’excellents acteurs comme Ryan Reynolds dans la peau de Wade, expert en sabre et teinté d’un humour décapant ou encore la révélation Taylor Kitsch, alias Gambit, mystérieux détenteur du pouvoir de bio kinésie. Les afficionados pourront aussi reconnaître quelques clins d’œil à la franchise X-men, comme par exemple, le fait de retrouver un Scoot « Cyclope » Summers jeune.
A noter le prestation de Liev Shreiber, absolument parfait en tueur sanguinaire et sadique, ainsi que celle de Danny Huston en général prêt à tout pour apprivoiser Logan.

Avec ce film, Gavin Hood montre son caractère éclectique en passant du drame (Mon Nom Est Tootsie) au film de super-héros. S’etant déjà préparé à faire un film qui dépasserait la franchise X-men, sa réalisation, certes un poil classique mais toujours objective, se montre efficace, rappelant un peu un Iron-Man plus sauvage. Une petite déception pour des seconds rôles un peu traités « à la va-vite », comme Dominic Monaghan, en intriguant BlackWing.

Un très bon film de super-héros, brutal et fantastique, où la large sélection d’acteur, tous parfaits dans leurs rôles respectifs devrait convaincre largement le public de se replonger dans l’univers déchaîné de Wolverine.

Je vous laisse avec un dernier conseil : restez bien jusqu’à la fin du générique car le film n’a pas fini de vous surprendre !

Tout savoir sur les X-men et Hugh Jackman...



=> Toutes les infos sur Hugh Jackman
=> Toutes les infos sur X-Men Origins : Wolverine

Thibault de Brockhausen (Le 27 Avril 2009)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter