Wong Kar Wai président du jury du prochain festival de Cannes.

C'est cinéaste chinois Wong Kar Wai qui présidera le jury du 59e Festival de Cannes, qui se tient cette année du 17 au 28 mai. Wong Kar Wai sera le premier président chinois dans l'histoire du Festival de Cannes, où il avait été révélé en 1989 avec As Tears Go By. Il avait présenté ensuite en 1997 en sélection officielle sur la Croisette Happy Together, récompensé par le Prix de la mise en scène.
En 2000, In The Mood For Love et sa musique envoûtante, sélectionnés à
Cannes en compétition, avaient été couronnés par un succès public et critique mondial. Wong Kar Wai était revenu en 2004 en sélection officielle avec 2046.
"Je suis honoré que (le président du Festival) Gilles Jacob, (son directeur artistique) Thierry Frémaux et leur équipe m'aient proposé la présidence du jury", déclare le cinéaste dans le communiqué du festival. "Chaque ville possède son propre langage. A Cannes, c'est celui des rêves (...) Je suis impatient de partager avec mes camarades du jury les rêves conçus par les plus grands talents du cinéma contemporain. Notre objectif sera de garder nos fenêtres le plus largement ouvertes possible", a-t-il ajouté.
Gilles Jacob : "Nous nous réjouissons particulièrement d'avoir Wong Kar Wai comme président du jury. Ses films nous touchent d'emblée par leur splendeur plastique et par une nostalgie de l'émoi amoureux dans la grande tradition romanesque".
L'an dernier, le jury présidé par le réalisateur serbe Emir Kusturica avait décerné la Palme d'or à L'Enfant des frères Dardenne (Belgique).

Né à Shanghai, Wong Kar Wai a émigré à Hong Kong à l'âge de cinq ans. Il est entré dans l'industrie cinématographique comme scénariste et consultant. Il a débuté comme réalisateur en 1989, et s'est rapidement imposé comme étant l'enfant terrible du cinéma local. As Tears Go By fut présenté à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes 1989. Sur sa lancée, Nos Années sauvages (Days of Being Wild), en 1990, un film nostalgique sur l'amitié et ses déceptions sur fond d'années 60, a réuni six des meilleurs jeunes acteurs hong-kongais, et remporté 5 trophées majeurs aux Hong Kong Film Awards.
Il a passé les deux années suivantes à tourner dans des régions reculées de Chine (avec un autre casting flamboyant) un film magistral d'arts martiaux, Les Cendres du temps (Ashes of Time), dont la première eut lieu au Festival du Film de Venise 1994. Pendant une pause de deux mois durant la post-production des Cendres du temps, il réalisa Chungking Express qui rencontra vite un succès international. Il signe ensuite le long-métrage "expérimental" Les Anges déchus (Fallen Angels), projeté en avant-première au Festival International du Film de Toronto.
Ses deux derniers films ont été présentés en compétition au Festival de Cannes : Happy Together, projeté en 1997, a remporté le prix de la mise en scène ; et In the Mood for Love, présenté en 2000, a valu à Tony Leung le prix d'interprétation masculine.Durant la production de 2046, il a marqué des pauses afin de mener à bien d'autres projets. Il a réalisé un court métrage pour BMW, The Hire (avec d'autres réalisateurs, tels que Ang Lee, John Frankenheimer et John Woo) ; un clip vidéo, Six Days, pour DJ Shadow ; et un épisode du film à sketches Eros, avec Gong Li et Chang Chen - les deux autres épisodes étant réalisés par Michelangelo Antonioni et Steven Soderbergh.

A.C. (4 janvier 2006)

Vos avis sur cette actu

Exprimez-vous

A lire sur le même sujet

Remonter